Nous suivre Industrie Techno

Le Bourget : un dirigeable dans le ciel de Paris en 2012

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

Le Bourget : un dirigeable dans le ciel de Paris en 2012

Le premier démonstrateur pourrait survoler Paris l'année prochaine

© DR

C’est le projet porté par l’ENS Cachan et l’association Dirisoft, avec le soutien de la Ville de Paris. Il pourrait entrer en service en 2012.

Un dirigeable nouvelle génération au-dessus de Paris. Tel est le projet porté par l’ENS Cachan et l’association Dirisoft, avec le soutien de La Ville de Paris. Il pourrait créer un moyen sûr de survoler Paris, sans perturbation sonore et sans émission de CO2. Un démonstrateur est présenté au salon du Bourget 2011.

Sa forme inspirée des ailes d’avions, les matériaux qui le composent, sa motorisation électrique alimentée par une pile à combustible et son maniement aisé, font de ce prototype MC 500 un appareil innovant.

Les usages possibles pour une capitale sont multiples :

  • survol de Paris sans bruit, sans émission de gaz ;
  • remplacement de l’hélicoptère sur de courtes distances ;
  • missions d’observation longue durée (trafic, pollution, photographie aérienne), grâce à une stabilité supérieure aux autres aéronefs.

A terme, le transport aérien à bas coût de très lourdes charges (génie civil, etc.) semble être un objectif atteignable. Le remplacement des convois exceptionnels routiers par une alternative économique et écologique serait un progrès majeur.

Le premier démonstrateur, en cours de fabrication, sera un ballon de 500 m3 dont la maquette est présente sur le stand de l'ENS Cachan au salon du Bourget. Il pourra voler en vol stationnaire, et est capable de prendre une charge de 500 kg, de la déplacer et de la déposer sans avoir recours à un ballastage. Il sera équipé d'une pile à combustible évitant toute émission de carbone. Il s'agit un moyen de transport vert et extrêmement  silencieux.

Cette étape vise à familiariser les chercheurs aux problématiques spécifiques de l'aérostatique de ce type de ballon et permettra de valider des travaux en cours portant sur l'automatique, l'aérodynamique, la mécanique des textiles et la gestion énergétique.

Des démonstrateurs de plus en plus importants seront testés et pourront faire l'objet de développements industriels, dans le domaine de l'observation dans un premier temps, puis dans le domaine du transport de charges de plus en plus lourdes.

La Ville de Paris souhaite expérimenter le vol du dirigeable MC 500 dès l’été 2012, au-dessus des berges de Seine réaménagées.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Le nouveau dispositif de la start-up Safety Line devrait permettre d’économiser 25 kg de carburant toutes les dix minutes pour les vols[…]

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Plus d'articles