Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le béton se répare seul

M. V.
Capables de provoquer eux-mêmes les mécanismes physico-chimiques réatblissant leur état antérieur après une altération, les matériaux auto-réparants ont le vent en poupe. Exemple avec un revêtement pour béton.

Assurer la fiabilité des structures, faciliter leur entretien, augmenter leur durée de vie : pour répondre à tous ces objectifs, les matériaux autocicatrisants ont le vent en poupe. Dégradés par l'usure ou sous l'effet d'une forte contrainte, ils présentent la particularité de déclencher eux-mêmes les mécanismes physico-chimiques leur permettant de retrouver leurs propriétés antérieures. Caoutchoucs, composites, ciments, revêtements anticorrosion : la liste de matériaux concernés ne cesse de s'allonger. Les applications imaginées par les industriels vont de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0960

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Stockae stationnaire : l'avenir est à l'hybridation

Stockae stationnaire : l'avenir est à l'hybridation

LES DONNÉES, CLÉ DE VOÛTE DE LA DOMOTIQUE

LES DONNÉES, CLÉ DE VOÛTE DE LA DOMOTIQUE

Plus d'articles