Nous suivre Industrie Techno

Le Best of d'I&T : L'usine du futur vue par Airbus (et ce n'est pas de la science-fiction !)

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Best of d'I&T : L'usine du futur vue par Airbus (et ce n'est pas de la science-fiction !)

Retrouvez chaque jour, tout au long de l’été, les articles que vous avez le plus appréciés cette année. Aujourd’hui : l'usine du futur vue par Airbus.

Ceci n'est pas de la science-fiction appliquée à la production ! Non, cette vidéo, dévoilée récemment par Airbus, préfigure ce que sera l'usine aéronautique du futur. Une vision naît du travail d'une task-force de 200 personnes qui a planché, sous la direction de Michael Roboam, le directeur de l'ingénierie de production, chez l'avionneur européen. Un travail étonnant qui permet de prendre conscience de la place que prendront les technologies numérique et robotique dans les sites de production de 2025.

Lire la suite de l'article ici

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Airbus a annoncé ce 8 avril le lancement du projet UltraAir. Mené avec l'Organisation néerlandaise pour la recherche[…]

08/04/2021 | TélécomsLaser
Mobilité aérienne urbaine : Innov'ATM à la manœuvre pour un projet européen de démonstration à grande  échelle

Mobilité aérienne urbaine : Innov'ATM à la manœuvre pour un projet européen de démonstration à grande échelle

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« Les innovations n’empêcheront pas la nécessité de modérer le trafic aérien pour rester sous la barre des +2°C », estime Grégoire Carpentier de Supaéro Décarbo

« Les innovations n’empêcheront pas la nécessité de modérer le trafic aérien pour rester sous la barre des +2°C », estime Grégoire Carpentier de Supaéro Décarbo

Plus d'articles