Nous suivre Industrie Techno

Le belge Amos a la tête dans les étoiles

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Le belge Amos a la tête dans les étoiles

Un engin de 100 tonnes et 10 m de haut avec un miroir primaire de 4 m.

© DR

Après le Chili, les Etats-Unis, l’Espagne et l’Inde, le belge Amos va construire un télescope destiné à la Turquie. Il conforte ainsi sa maitrise du marché des télescopes entre 2 et 4 m de diamètre.

L’Atatürk University d’Erzurum en Turquie vient de signifier à l’entreprise liégeoise Amos, une commande de 16,3 millions d’euros pour la conception, la réalisation et l’installation sur site du plus grand télescope de Turquie.

Ce télescope de 100 tonnes et de 10 m de haut, dont le miroir primaire mesurera 4 m de diamètre, sera installé à 3 700 m d’altitude près de la ville d’Erzurum, dans l’est de l’Anatolie. Il s’agit d’un projet majeur pour la Turquie, dont les plus grands télescopes actuellement en service ne dépassent pas 1,5 m de diamètre. Il permettra aux astronomes turcs d’observer le ciel en lumière visible et infrarouge et d’approfondir les connaissances en matière d’astronomie extra-galactique.

Ce projet, qui devrait durer 5 ans représente environ 50 000 heures de travail pour des ingénieurs, des opticiens, des dessinateurs ou encore des ouvriers-mécaniciens basés sur le site de la société à Angleur près de Liège. Amos entend bien se servir de cette nouvelle référence pour développer ses ventes vers les états du Moyen Orient et de l’ex-URSS.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.amos.be & http://dag-tr.org/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le nouveau casque de réalité mixte conçu par le finlandais Varjo brille par la précision et la netteté de ses[…]

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Plus d'articles