Nous suivre Industrie Techno

Monstres mécaniques

Le bateau le plus large du monde : on y mettrait 6 terrains de football...

Jean-François Preveraud

Mis à jour le 10/11/2014 à 06h43

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le bateau le plus large du monde : on y mettrait 6 terrains de football...

124 m de large pour 382 m de long pour ce catamaran qui va démonter des plates-formes pétrolières en Mer du Nord

© DR

Avec 124 m de large pour 382 m de long, le catamaran Pieter Schelte est hors normes. En cours d’armement final, il entrera en service début 2015 pour démonter des plates-formes pétrolières en Mer du Nord.

Le bateau le plus large du monde s’appelle Pieter Schelte, du nom de l’un des pionniers du pétrole off-shore. Long de 382 mètres, ce catamaran mesure 124 mètres de large ! A titre de comparaison, les porte-conteneurs géants de la classe Maersk Triple E, qui mesurent 400 m de long, ne font ‘‘que’’ 59 m de large. C’est ici la distance qui sépare les deux coques de ce catamaran.

Mais le Pieter Schelte est en fait un bateau de service et de soutien destiné à l’installation des plates-formes pétrolières pour le compte de l’armement suisse Allseas. Il a été conçu à partir de 2007 par la société d’ingénierie finlandaise Deltamarin et réalisé par les chantiers navals Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co Ltd à Geoje en Corée du Sud, avec un armement final par Alexiahaven Maasvlakte à Rotterdam aux Pays-Bas. Notons que les études de la coque de ce catamaran ont été réalisées par Swan Hunter à Newcastle-upon-Tyne (Grande-Bretagne).

73 000 tonnes de charge utile

Ce bateau à positionnement dynamique qui peut s’immerger en partie, à la manière des docks flottants pour se glisser sous une charge, comme par exemple la partie supérieure d’une plate-forme pétrolière, a une capacité de levage de 48 000 tonnes sur sa partie avant. Il dispose aussi à l’arrière d’une bigue capable de relever des structures immergées de plate-forme pesant jusqu’à 25 000 tonnes. Notons que cette bigue après relevage se couche sur le pont avec la structure lors du voyage maritime. Ce navire est aussi capable de poser et relever des pipelines sous-marins avec un effort de traction de 2 000 tonnes. Ses cales lui permettent d’emporter 27 000 tonnes de pipelines de 2 à 68 pouces. Il embarque 571 personnes pour son service.

La production d’énergie est assurée par 8 moteurs diesel Man de 11,9 MW (95 MW au total) qui entraînent des générateurs électriques alimentant 12 propulseurs Rolls Royce de 5,5 MW. Le Pieter Schelte, qui devrait être opérationnel début 2015, a couté environ 1,3 milliard d’euros.

Un second bateau de 160 m de large en 2020

Allseas a annoncé en août 2013 avoir remporté un contrat avec Shell pour le retrait de 4 structures supérieures de ses plates-formes situées sur le champ Brent situé à 186 km au Nord-Est de l’Ecosse, qui sont posées sur un fond à 140 m. Brent Alpha dispose d’une structure sous-marine métallique qui sera également retirée, tandis que Bravo, Charlie et Delta ont des structures sous-marines gravitaires en béton. Les charges à enlever s’échelonnent entre 16 000 et 30 000 tonnes. Les opérations devraient commencer en 2015/16 et s’étaler sur 8 ans.

Anticipant d’autres commandes pour des structures encore plus importantes situées en Mer du Nord, Allseas a annoncé en novembre 2013 vouloir lancer la construction d’un second navire similaire, mais encore plus gros. La largeur passerait de 124 à 160 m, ce qui lui permettrait d’enlever des charges de 72 000 tonnes sur sa partie avant contre 48 000 tonnes pour le Pieter Schelte. Il devrait être opérationnel en 2020.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.allseas.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ballon dirigeable, lasers spatiaux, hélice imprimée en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Ballon dirigeable, lasers spatiaux, hélice imprimée en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

22/02/2019 | TélécomsNaval
Pale d’hélice, robot joueur de Jenga, start-up du Cnes… les innovations qui (re)donnent le sourire

Pale d’hélice, robot joueur de Jenga, start-up du Cnes… les innovations qui (re)donnent le sourire

Une pale creuse d’hélice de bateau imprimée pour la première fois à Nantes

Une pale creuse d’hélice de bateau imprimée pour la première fois à Nantes

Bateau météo, supercalculateur, fibre optique spatiale… les innovations qui (re)donnent le sourire

Bateau météo, supercalculateur, fibre optique spatiale… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles