Nous suivre Industrie Techno

Le baladeur obéit aux yeux

Le baladeur obéit aux yeux

Il ne dort pas ... il règle son baladeur !

© DR

NTT DoCoMo a développé une interface gestuelle permettant de contrôler un baladeur … par les mouvements des yeux.

Dans la recherche d’interface naturelle basée sur les gestes du corps, NTT DoCoMo ne manque pas d’imagination. Alors que les prototypes présentés jusqu’ici s’appuyaient sur les gestes des mains, des doigts ou de la tête, le premier opérateur japonais de téléphonie mobile a choisi d’utiliser les mouvements des yeux. Il a développé des écouteurs qui détectent ces mouvements sans passer par une camera.

Au CEATEC, le grand salon de l’électronique au Japon, qui se déroule à Tokyo-Makuhari du 06 au 10 octobre, il fait la démonstration de cette étonnante interface dans une application de contrôle de la fonction baladeur d’un téléphone mobile. Avec les mouvements des yeux, on peut sans contact piloter le baladeur. Un coup à gauche et la musique se met route. Un coup à droite et elle se met en pause. Deux coups à gauche, la lecture passe au morceau suivant. Deux coups à droite, elle revient au morceau précédent. Et il suffit de tourner les yeux dans un sens ou dans l’autre pour ajuster le volume.

Le système exploite une particularité anatomique de l’œil, à savoir la différence de potentiel électrique entre la cornée et la rétine. Alors que la cornée présente une charge positive, la rétine affiche une charge négative. Dans le domaine médical, les mouvements oculaires sont détectés en fixant des électrodes autour des yeux. NTT DoCoMo reprend ce procédé en l’adaptant à des écouteurs. Car les mouvements oculaires génèrent au niveau des oreilles une impulsion électrique de l’ordre de 100 mV. Pour les détecter, NTT DoCoMo a disposé trois électrodes autour de chaque écouteur. Le traitement du signal a été conçu pour que la détection fonctionne, même si le rapport signal sur bruit est faible.

Dans la démonstration, le traitement du signal est réalisé par logiciel tournant sur un PC. Mais selon NTT DoCoMo, il est suffisamment léger pour qu’il puisse tourner sans problème sur le processeur embarqué par les téléphones mobiles actuels.
Cette technologie va t-elle être commercialisée bientôt ? NTT DoCoMo se refuse à répondre. D’autant qu’il reste de nombreux obstacles techniques à lever, dont en particulier la variété de morphologie des oreilles. Les électrodes développées aujourd’hui ne conviennent pas a tout le monde.

Ridha Loukil
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles