Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Lascom propose un PLM pour l'ingénierie BTP

Industrie et  Technologies
J'ai rencontré cette semaine Jean-Louis Henriot, PDG de Lascom, lors de l'annonce d'une version de son outil de PLM Advitium destinée à l'ingénierie.


L'approche PLM de Lascom est originale. « La plupart des outils dits de PLM du marché sont centrés sur les données et plus généralement sur les données CAO, alors qu'un produit quel qu'il soit est défini par de multiples informations, dont les données géométriques, mais aussi par des spécifications, des réglementations, des contrats, des informations de process, etc. », explique Jean-Louis Henriot, PDG de Lascom. « De plus, les définitions des produits ne partent pas du bureau d'études, mais des clients. Le PLM ne se résume donc à une simple extraction des informations techniques issues du bureau d'études pour les exposer à l'ensemble de l'entreprise. Un vrai PLM doit être un "bus technique" transversal à l'entreprise qui anime les données au travers des processus de l'entreprise ».

C'est ce que propose Lascom depuis 8 ans avec son logiciel Advitium. Celui-ci est basé sur la maîtrise de deux technologies complémentaires. D'une part une gestion de configuration capable de traiter avec une cohérence d'ensemble des données complexes et hétérogènes, d'autre part, une gestion de processus capable de supporter des règles adaptables d'évolution du référentiel dans le temps et de simplifier l'accès aux données. Une approche qui a su convaincre de grands groupes agroalimentaires ou pharmaceutiques (Brossard ; Lactalis ; Marie ; Novandie ; Yoplait...), mais aussi industriels (Alstom Transport ; ArianeSpace Industries ; le CEA DAM ; le CNES ; la DCN ; Latécoère, l'OTAN ; PSA Peugeot Citroën...), ainsi que dans le domaine de l'ingénierie tant industrielle que BTP (Alcan ; Lilly ; Pilkington ; la Mairie de Paris ; la RATP ; Sogea-Vinci Construction...).

Un PLM Ingénierie BTP

C'est d'ailleurs pour mieux répondre aux attentes de ce dernier secteur du BTP que Lascom vient de présenter une version dédiée de son outil de PLM, Advitium Engineering Solutions. Elle reprend la plate-forme collaborative Advitium et offre un certain nombre de fonctionnalités métiers, spécifiques à l'ingénierie (organisation par projets, gestion des livrables, modifications contractuelles, traitement des réserves et des non-conformités...). « Nous avons une forte légitimité sur le secteur de l'ingénierie BTP où nous sommes implantés en tant que revendeur CAO depuis bientôt 20 ans. Chose dont ne peuvent se targuer les principaux éditeurs de PLM du marché. Cela nous a permis de bien appréhender tous les processus et de développer un outil "sur-mesure" permettant de répondre aux nouveaux défis que ce secteur doit relever. Les projets deviennent de plus en plus volumineux et complexes, mais les outils traditionnels de consolidation et de pilotage des données restent peu performants. Ce qui entraîne des difficultés pour communiquer et collaborer efficacement entre les maîtres d'ouvrage, les maîtres d'Å“uvre et les sous-traitants, pour être globalement plus efficaces ».

Advitium Engineering Solutions vise donc trois objectifs : être un outil de gestion globale d'un référentiel projet en structurant les données projets, en gérant tous types de documents et en garantissant la cohérence de l'information ; offrir une vision des projets animés par les processus ; proposer des tableaux de bord permettant de visualiser l'activité dans son ensemble et d'y naviguer de façon dynamique, tout en proposant des rapports personnalisables.

Utilisable en mode ASP

Outre le fait qu'Advitium Engineering Solutions est une application "full Web" configurable, évolutive, dédiée au monde du BTP, qui n'est pas uniquement focalisée sur la CAO, son pragmatisme et son ergonomie devraient rapidement convaincre les acteurs de ce secteur. D'autant plus que deux approches tarifaires sont proposées. D'une part, en SAS (Software as a Service) qui, pour 20 à 50 € par utilisateur et par mois, permet de piloter et de gérer en mode mono-projet des chantiers moyens ou grands, de gérer et d'échanger des documents, de définir et d'utiliser des tableaux de bord. D'autre part en mode Entreprise, qui pour un investissement de 10 à 30 K€ dans un serveur dédié plus 500 € par utilisateur, devient l'outil de l'entreprise assurant la gestion interne simultanée de multiples projets.

Et Lascom entend bien ne pas s'arrêter en si bon chemin. « Nous sommes conscients que dans de nombreux secteurs notre plus gros concurrent c'est Excel. C'est pourquoi nous avons en cours de développement un outil de gestion de projet où l'interface utilisateur sera Excel pour ne pas dépayser les utilisateurs, mais où c'est Advitium qui assurera en back-office la gestion des informations », confie Jean-Louis Henriot. Mais là il faudra patienter ... jusqu'à la fin de l'année.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.lascom.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 26 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles