Nous suivre Industrie Techno

Les publi-rédactionnels

Lancement d'une usine à Troyes pour produire des masques BioSerenity

Sujets relatifs :

,
Lancement d'une usine à Troyes pour produire des masques BioSerenity

Le département de l’Aube et BioSerenity ont remporté leur pari. Mettre en place en quelques mois une entreprise pour fabriquer 500 000 masques FFP2 par jour afin de lutter contre la pandémie actuelle. L’entreprise spécialisée dans le matériel médical de pointe et le textile intelligent a créé en neuf mois une unité de production et a récemment lancé le premier masque virucide français.

BioSerenity : la fibre solidaire

La start-up BioSerenity est devenue un des acteurs majeurs de la French Tech, spécialisés dans la santé connectée et les technologies médicales. Issue du milieu hospitalier, la société a su profiter d’un domaine où se côtoient innovations scientifiques et développement informatique. En 2020, son directeur, Marc Frouin, a décidé de pallier le manque de masques de protection en France en montant une usine capable de fabriquer à grande échelle des masques FFP2. Déjà leader dans le textile connecté à usage médical, la société se rapproche de Levisys pour louer 1250 m² de locaux qui abriteront le matériel de production. L’objectif déclaré est de créer cinq lignes de production pour fabriquer des masques chirurgicaux et six autres dédiées aux masques FFP2.

 

Le premier masque virucide Cidaltex

Innover et créer s’inscrivent dans l’ADN de BioSerenity. Une philosophie qui lui a permis de mettre au point la fabrication de masques chirurgicaux spécifiques. Nommés Cidaltex, ils ont vu le jour grâce au partenariat réalisé avec le CHU de Lille, le CNRS et l’Inserm. Contrairement aux masques FFP2 classiques composés de quatre couches superposées, ces masques innovants réunissent cinq couches textiles, dont une capable de tuer le virus. Le masque Cidaltex a pour particularité d'intégrer une couche contenant des agents antibactériens qui vont, au contact des gouttelettes, se combiner au virus pour le désactiver et le rendre ainsi inoffensif. Cidaltex devient le premier masque tueur de virus français fabriqué sur la technopole de Troyes.

 

L’esprit start-up au service de tous

BioSerenity est parvenu à fabriquer des millions de masques par jour, 7j/7, 24h/24 grâce à la détermination. Un formidable esprit d’équipe a animé l’ensemble des acteurs concernés par ce projet. La mobilisation générale a facilité la construction de ces lignes de production en un temps record, montrant que l’esprit start-up et l’ultra réactivité étaient avant tout une question de volonté pour répondre à l’urgence sanitaire. Le 11 mai 2020, BioSerenity inaugurait son usine « Sérénité Protection Santé ». Elle rejoignait d'autres entreprises textiles françaises dans cette course à la fabrication de masques et confortait l’Aube et la ville de Troyes dans leur vocation textile où elles ont souvent fait figure de pionnières par le passé. BioSerenity envisage de pérenniser son unité de production troyenne et contribuera aussi à la relocalisation de la fabrication de masques en France.

 

Contenu proposé par BioSerenity 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Efficacité énergétique : trois innovations de procédés industriels présentés lors du colloque d'Allice

Efficacité énergétique : trois innovations de procédés industriels présentés lors du colloque d'Allice

L’Alliance industrielle pour la compétitivité et l'efficacité énergétique (Allice) a organisé, les[…]

Comment les ondes térahertz scrutent la production

Comment les ondes térahertz scrutent la production

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

Dossiers

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Dossiers

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Plus d'articles