Nous suivre Industrie Techno

Lamborghini : des avions sur la route

Lamborghini : des avions sur la route

La Lamborghini Aventador LP 750-4 SV, un taureau très véloce

© DR

Lamborghini est certainement le constructeur italien de voitures de sport le plus radical. Il le prouve avec l’Aventador LP 750-4 SV.

Ce n’est plus une voiture et ce n’est pas tout à fait un Ovni, c’est la Lamborghini Aventador LP 750-4 SV. Et SuperVeloce, elle l’est car son V12 6,5 litres de 750 chevaux lui permet de passer de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes, moins de temps qu’il n’en faut pour prononcer son nom, et d’atteindre une vitesse maxi ... limitée à 350 km/h.

Une version encore plus radicale de l’Aventador présentée à Genève en 2011.

Filippo Perini, directeur technique de la firme au taureau, nous la présente dans cette vidéo. Il y détaille les réductions de poids, le choix des matériaux, les modifications de l’aérodynamisme, le refroidissement…

 

Et rien que pour le plaisir découvrez la en action dans ce clip.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Zoom sur le partenariat annoncé le 12 janvier entre Renault et l'américain PlugPower sur les véhicules utilitaires[…]

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Plus d'articles