Nous suivre Industrie Techno

LabView se met aux mathématiques

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,

Le logiciel de programmation graphique de National Instruments s'ouvre aux logiciels de mathématiques et à bien d'autres applications.

National Instruments lance une nouvelle version de LabView pour l'anniversaire de son logiciel vedette. La version 8.20 de sa plate-forme de conception graphique d'applications de test et mesure ne se contente pas de quelques modifications mineures de la version 8.0. Elle affiche de réelles évolutions, le .20 n'est qu'un clin d'oeil pour rappeler que LabView fête cette année ses 20 ans.

Des interfaces utilisateurs avancées

Depuis 1986 et la première version sous Mac, LabView s'est progressivement imposé. Il a conquis le monde PC, a fait ses premiers pas vers l'embarqué et s'est même invité dans les systèmes temps réel. Il est devenu l'un des outils de programmation d'application de test et mesure les plus employés. Avec cette nouvelle version, il part à la conquête de nouveaux horizons.

Le module Touch Panel crée des interfaces hommes/machines basées sur Windows CE. Il communique avec des contrôleurs d'automatismes programmables de National Instruments au travers de variables partagées. Avec le module Embedded, le code graphique se déploie sur deux nouveaux microprocesseurs à 32 bits ainsi que pour les systèmes d'exploitation QNX et Monta Vista Linux. Les applications temps réel deviennent accessibles aux simples PC de bureau. Un outil de validation teste la compatibilité du PC, si sa configuration n'est pas adéquate, un module logiciel le rend compatible aux applications LabView temps réel.

LabView ne se cantonne plus aux seuls tests de validation de prototypes et aux contrôles de fabrication. Il remonte la chaîne de conception d'un produit. Un module l'interface déjà avec le logiciel de simulation Simulink de The MathWorks et importe directement dans LabView les modèles de contrôle développés dans Simulink. La version 8.20 s'ouvre aussi à l'environnement de développement Matlab de The MathWorks avec le support en natif des fonctions de mathématiques textuelles. Grâce au langage MathScript, il est désormais possible de créer des scripts sous LabView et d'intégrer des scripts créés avec Matlab. La combinaison des approches graphiques et textuelles ouvre la porte à de nouvelles possibilités de programmation d'applications.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0883

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles