Nous suivre Industrie Techno

LabView prêt pour le travail collaboratif

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,
LabView prêt pour le travail collaboratif

Une application de test automatique met en oeuvre plusieurs plates-formes. LabView tournant sur chacune d'elles partage désormais certaines variables.

© D.R.

L'ultime version de LabView rationalise le développement de systèmes distribués.

L'an prochain, LabView, l'environnement de programmation graphique de National Instruments, fêtera ses 20 ans. La société texane n'a pas attendu l'anniversaire de son produit phare pour lancer une nouvelle version de son logiciel. D'ailleurs en deux décennies, il ne s'agit que de la huitième mouture. C'est la preuve que National Instruments n'annonce de nouvelles versions que si elle offre de véritables avancées.

Réunir des programmes dans une même application

Cette fois, à l'heure du travail collaboratif, LabView met l'accent sur la gestion de projet et le développement par équipe. Il offre désormais des outils pour la gestion des cibles multiples, la différenciation de codes, le déploiement transparent d'applications vers diverses cibles (PC, contrôleurs industriels, systèmes embarqués), etc. Ainsi, des ingénieurs qui développent des tâches distinctes peuvent travailler en parallèle pour au final réunir leurs programmes dans une même application. Une fenêtre "projet" leur permet de naviguer au sein de leur projet et de suivre toutes ses évolutions.

Cette nouvelle version rationalise également le développement de systèmes distribués. Une application de test automatique met en oeuvre plusieurs plates-formes. Les programmes LabView tournant sur chacune de ses plates-formes partagent désormais certaines variables. La communication et la synchronisation entre une tâche temps réel tournant sur un contrôleur Compact FieldPoint et l'application qui tourne sur le PC hôte s'en trouve facilitées.

Les fonctionnalités sont trop nombreuses pour être toutes évoquées. On notera toutefois que, désormais, l'explorateur de pilotes reconnaît les instruments connectés. S'il constate que les pilotes de certains instruments ne sont pas chargés sur le PC, il va télécharger sur Internet les pilotes correspondants (parmi les 4 000 disponibles sur www.ni.com/idnet) et les installer automatiquement.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0872

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉLECTROMÉNAGER

ÉLECTROMÉNAGER

La cuisson vapeur à la recherche du goûtSeb veut redonner du goût à la cuisson vapeur en lançant le projet de recherche "saveurs vapeurs". Labellisé[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Plus d'articles