Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno au cœur de la matière

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno au cœur de la matière

Le nanoscope 3D d'Abbelight fournit des images d'une résolution beaucoup plus fine qu'un microscope à fluorescence classique.

© Abbelight

Qu'il s'agisse de confronter leur techno à de premiers usages, de peaufiner leur développement avant de s'attaquer à l'industrie ou de garder un pied dans le futur, de jeunes pousses et des PME trouvent dans les labos de recherche un terrain de jeu idéal, tout en dopant le travail des chercheurs. Portrait de quatre pépites qui sondent le cœur de la matière.

Concept Scientifique Instruments mesure la résistance électrique grâce à la microscopie AFM

Innover dans la microscopie à force atomique (AFM). Le credo de Concept Scientifique Instruments (CSI) représente un sacré défi. Cette technologie, qui mesure la topographie d’une surface en enregistrant les oscillations d’une pointe-sonde nanométrique, est en effet largement dominée par des sociétés étrangères. La maison mère de CSI, ScienTec, a d’ailleurs été créée en 1999 pour distribuer en France les microscopes AFM d’une marque américaine. Une activité qui a permis à Didier Pellerin et Louis Pacheco, ingénieurs issus de l’électronique et cofondateurs de CSI, d’identifier les besoins des laboratoires. « Les chercheurs nous demandaient souvent des modifications sur leurs machines, notamment pour ajouter des fonctionnalités, se souvient Louis Pacheco. Nous nous sommes forgé une réputation de bidouilleurs qui a séduit les laboratoires. »

CSI a émergé en 2006 pour structurer cette activité de R&D, mais aussi pour développer une technologie développée au sein du Laboratoire de génie électrique de Paris : le résiscope. Cet équipement transforme un microscope AFM en un instrument de mesure de la résistance électrique à l’échelle nanométrique, grâce à l’utilisation d’une pointe-sonde conductrice en diamant dopé au bore. Mais l’innovation ne s’arrête pas là. « La résistance mesurée sur l’échantillon est susceptible de varier très fortement. La plage de mesures va de 102 à 1012 ohms », explique Louis Pacheco. Le résiscope a donc été rendu capable d’ajuster automatiquement et très rapidement le gain de l’appareil pour garantir la précision de la mesure.

Cette technologie équipe désormais de nombreux laboratoires du CNRS travaillant sur les semi-conducteurs. Grâce à ces travaux avec les labos et sa participation à des projets de l’Agence nationale de la recherche (Elena, Tiptop, Melamin…), la TPE de cinq personnes a pu poursuivre sa R&D et commercialiser en 2012 le premier microscope AFM entièrement conçu par ses soins. CSI est la seule société française à fabriquer ce type d’équipements. 

Concept Scientifique Instruments (CSI)

  • Date de création : 2006
  • Siège social : Les Ulis (Essonne)
  • Effectif : 5 personnes
  • Chiffre d’affaires : non communiqué

Abbelight repousse les limites de la microscopie à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1045

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

Dossiers

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

À l’Observatoire de Paris, l’unité mixte de recherche Syrte planche sur des équipements innovants destinés[…]

21/09/2021 | RechercheStart-up
Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Plus d'articles