Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

La voiture n'en finit pas de décoller

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
La voiture n'en finit pas de décoller

L’Autoplane de 1973 de Robert Lebouder a été exposée à Rétromobile en 2005

© DR

Régulièrement, la voiture volante revient sur le devant de la scène. Le concept est aussi vieux que l’automobile et l’aéronautique, et l’histoire a été jalonnée d’échecs. Mais cette fois ingénieurs et financiers semblent y croire.

Icare n'en finit pas de déployer ses ailes dans l'imagination des designers de l'automobile. La société américaine Terrafugia, qui avait présenté l’an passé la seconde génération du prototype de sa voiture volante Transition, qui devrait être commercialisée en 2015, récidive en annonçant le concept TF-X. Pour s’affranchir du besoin d’une piste, celui-ci est doté de rotors électriques latéraux permettant le décollage et l’atterrissage vertical de l’engin, ainsi que d’une électronique embarquée performante automatisant ces phases délicates.

Les rotors électriques de 600 Cv sont composés des 16 moteurs électriques chacun pour plus de sécurité. Ils assurent le décollage vertical puis basculent pour passer en mode translation. Un moteur thermique de 300 Cv prend alors le relais en entraînant une hélice carénée. La vitesse prévue est de 320 km/h, avec une autonomie de 800 km. Le constructeur reste toutefois discret sur les batteries permettant de stocker l’énergie nécessaire aux rotors et leur rechargement en vol.

L’idée de marier automobile et aviation n’est pas nouvelle. Elle remonte même au début du 20e siècle, alors que ces technologies étaient encore balbutiantes. Nombreux furent les inventeurs qui proposèrent des concepts. Plusieurs arrivèrent au stade du prototype...et certains y laissèrent la vie.

Le projet le plus abouti fut l’Aerocar, de l’américain Moulton Taylor, dont 6 prototypes furent réalisés à partir de 1949. Toutefois, il ne trouva jamais un modèle économique viable permettant la production en série. Il s’agissait d’une voiture qui servait de carlingue et de train d’atterrissage à une structure comprenant des ailes repliables et un empennage, qui était remorquée par la voiture lorsqu’elle circulait sur la route. Un concept similaire, l’Autoplane, a été mené jusqu’au prototype volant en 1973 par le français Robert Lebouder autour d’une Vespa 400, sans plus de succès.

Alors la voiture volante restera-t-elle dans les cartons de l’histoire et cantonnée au rôle de véhicule de science fiction dans des films comme Harry Potter ? Peut-être pas ! En effet, nombre de jeunes designers proposent des projets de voitures volantes pour leur diplôme et des acteurs comme Terrafugia ont su s’entourer de professionnels compétents diplômés des plus grandes universités. Fini donc le temps des inventeurs fantaisistes et solitaires, place à l'innovation industrialisable.

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.terrafugia.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

Wifi contre 5G dans les véhicules connectés : 3 questions à Jean Varaldi, directeur France de Qualcomm

Wifi contre 5G dans les véhicules connectés : 3 questions à Jean Varaldi, directeur France de Qualcomm

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

Plus d'articles