Nous suivre Industrie Techno

La voiture électrique "open source"

La voiture électrique
Une société japonaise va mettre sa technologie de châssis à roues motorisées à la disposition des constructeurs, en échange de leur participation industrielle et de leur soutien à la R&D. Objectif de ce modèle collaboratif : une voiture électrique à 12.000 euros en 2013.

Développer une voiture électrique qui coûtera 12.000 euros (hors batterie) ? C’est l’ambition de la toute nouvelle société japonaise SIM-Drive, créée le 20 août par le professeur Hiroshi Shimizu de l'Université Keio. Ce spécialiste des voitures électriques, qui travaille depuis 30 ans dans le domaine, a développé une technologie de châssis à roues motorisées (un peu comme le concept de Michelin) qui permettrait selon lui de produire un modèle accessible offrant une autonomie de 300 km en 2013.

Cette technologie et les compétences réunies par sa société seront mises à la disposition des constructeurs et des équipementiers qui le souhaitent, en échange de leur expérience industrielle et d’une contribution financière à la poursuite des travaux de recherche. Un «modèle de développement ouvert et coopératif» selon le professeur.

La voiture, baptisée Luciole, est un projet japonais en gestation depuis longtemps. Il avait reçu un premier financement en 1997 de la part du gouvernement. A l’époque, l’objectif était de passer à 490.000 véhicules à «basses émissions» en circulation au Japon en l'an 2000...

Raphaëlle Karayan
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

La technologie phare du moteur électrique, le synchrone à aimants permanents, nécessite de grandes quantités[…]

15/04/2021 | Electrotechnique
Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Dossiers

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Plus d'articles