Nous suivre Industrie Techno

Dossiers

La voiture du futur

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
La voiture du futur

Il faut innover tout en évitant les écueils de la high-tech

La voiture, un engin mécanique? C’est fini. La voici devenue machine high-tech. Une tendance qui ne fera que s’amplifier si le véhicule électrique venait à s’imposer. Les constructeurs sont entrés dans l’ère de l’innovation tous azimuts. Les défis technologiques à relever sont gigantesques. Parmi les plus importants, en voici trois, explicités dans ce hors-série d’I&T 100% auto édité à l’occasion du Mondial. La sécurité reste la priorité des priorités. Les progrès de la simulation numérique des crash tests améliorent la résistance aux chocs et la protection des passagers.

L’électronique, elle, apporte une aide de plus en plus précieuse dans la détection des dangers, la prévention des risques et l’information du conducteur. Mais attention: la prolifération de l’électronique est synonyme de pannes. Les constructeurs doivent en maîtriser l’intégration pour éviter qu’elle ne transforme le véhicule en cauchemar. L’automobile doit aussi se réconcilier avec l’environnement. Il faut dire qu’elle est responsable, en France, de 15% des émissions de CO2. La voiture électrique apparaît à cet égard comme l’une des solutions d’avenir. À condition que les batteries parviennent à atteindre une autonomie de 300 kilomètres, tout en divisant leur prix par deux. Les géants du secteur ne relâchent pas pour autant leur effort d’optimisation du moteur thermique. Des progrès considérables sont d’ores et déjà accomplis, mais des marges de progrès existent encore.

Enfin, la voiture doit prendre le virage de la communication. D’autant qu’une génération de réseaux mobiles plus rapides que les réseaux 3G actuels pointe son nez. De l’information au diagnostic à distance, en passant par le divertissement, tous les services en ligne deviendront accessibles à bord, avec le même confort qu’à domicile. Mais attention aux risques de piratage et d’attaques informatiques. Sur tous ces sujets, les constructeurs automobiles restent prudents et ils ont raison. Ils doivent faire preuve d’innovation raisonnée pour éviter les écueils de la hightech. Il en va de leur crédibilité.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles