Nous suivre Industrie Techno

La vision panoramique à 360° se démocratise

T. M.

Sujets relatifs :

, ,

- La lentille capte le plus de détails possible. Le logiciel remet à plat les distorsions.

L'entreprise montréalaise (Québec) mais d'origine française, Immervision, vient d'exposer au salon Milipol (sécurité intérieure des États), à Paris, une lentille adaptée à la vision panoramique pouvant être montée sur des caméras traditionnelles, et ne présentant aucune distorsion de l'image.

La complexité du rendu visuel repose sur le logiciel

Cette technologie s'est vue décerner le prix 2007 de l'invention technologique par Frost & Sullivan. Elle combine astucieusement l'optique, le calcul numérique et le temps réel, et elle est protégée par six brevets. L'intérêt de cette lentille est d'obtenir la vue à 360° d'un lieu, avec une seule caméra, sans angle mort, avec une définition maximale et sans faire usage de capteurs haute définition.

Il existe maintes techniques pour obtenir un panorama à partir d'un seul objectif - techniques d'ailleurs défrichées dès le début de la photographie. La grande révolution en ce domaine est cependant apparue avec la photo numérique et les traitements informatiques qu'elle autorise. La société Ipix et sa célèbre optique fish-eye, la première, a imposé la prise de vue sphérique : le Net abonde de ce type de vues.

L'innovation d'Immervision consiste à reporter toute la complexité du rendu visuel sur le logiciel. Là où les technologies actuelles s'efforcent de limiter à grand frais les effets de distorsion par la courbure de lentille, la société québécoise, elle, se moque de la distorsion mais vise à capter le plus de détails possible de la prise de vue. C'est ensuite à des algorithmes temps réels de remettre à plat les distorsions (semblables à celles qu'on obtient avec un objectif grand angle), et d'extraire - pour zoomer, par exemple - une zone d'intérêt.

Ces lentilles anamorphiques sont ici baptisées "panamorphes". Avec cette philosophie, les ingénieurs estiment capturer le plus de détails possible d'une scène, multipliant jusqu'à six la résolution. Partant, la caméra elle-même peut être beaucoup moins coûteuse. 80 % des capteurs vidéos actuellement sur le marché, type 640 x 480 pixels, conviennent.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0893

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles