Nous suivre Industrie Techno

La traversée du pôle Nord dans un ballon, vous oseriez ?

Louis Étienne, lui, n'a pas froid aux yeux. L'explorateur doit décoller au printemps pour une épopée de 3 500 kilomètres depuis l'archipel norvégien du Spitzberg jusqu'à l'Alaska. Il mesurera en continu le champ magnétique terrestre et la teneur en CO2 atmosphérique, avec une sonde miniaturisée de 360 g. Ses données seront exploitées par des laboratoires du CEA et du CNRS. Pour y parvenir, il utilisera une montgolfière de 28 mètres de haut et 16 mètres de diamètre, remplie de 500 m3 d'air chaud et de 2 200 m3 d'hélium. L'enveloppe sera composée de polyester et de nylon. La nacelle d'aluminium est, elle, faite de fibre de verre et de mousse polyuréthane. Pour s'orienter, Jean-Louis Étienne disposera de deux GPS, d'un altimètre et d'un variomètre, indiquant le taux de montée ou de descente. Gonflé, non ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0920

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

0+0=ROBOT

0+0=ROBOT

Les Jeux olympiques des robots se sont déroulés, à Hefei, en Chine. À l'occasion de la douzième édition du Robogame, 44 équipes d'étudiants de[…]

MAIN FORTE

MAIN FORTE

COOL

COOL

HACK COEUR

HACK COEUR

Plus d'articles