Nous suivre Industrie Techno

Dossiers

Dossier La simulation sort du cadre

La simulation sort du cadre

©

La simulation ne cesse d’élargir ses champs d’action, notamment en production, en offrant des solutions technologiques pour optimiser l’impression 3D. Couplée au big data, elle sert aujourd’hui à assurer une maintenance préventive grâce aux jumeaux numériques, à développer le transport multimodal et à modéliser des systèmes complexes comme les réseaux d’énergie et de transport. Anticpant les nouveaux modes de calcul, elle permet même de miser sur une puissance de calcul infinie promise par les ordinateurs quantiques. Elle sort même des sciences physiques pour aider au développement de méthodes de conception multidisciplinaires.

Que l’on ne s’y trompe pas. Modélisation et simulation ne servent pas uniquement à remplacer de coûteux essais physiques. Lors du premier colloque scientifique sur la modélisation, organisé fin 2016 au CNRS, le maître en épistémologie Franck Varenne a recensé vingt fonctions des modèles, classées en cinq familles : observation et expérimentation, présentation intelligible, théorisation, discussion et décision. Une richesse qui rend cette discipline indispensable aux chercheurs et aux industriels pour cerner les enjeux d’une industrie et d’un transport plus durables et respectueux de l’environnement.

Des enjeux variés, analysés tout au long de ce dossier, et du numéro spécial sur le sujet que nous proposons à nos abonnés en plus de leur revue habituelle. La simulation ne cesse d’élargir ses champs d’action, notamment en production, en optimisant l’impression 3D. Couplée au big data, elle sert aujourd’hui à assurer une maintenance préventive grâce aux jumeaux numériques, à développer le transport multimodal et à modéliser des systèmes complexes comme les réseaux d’énergie et de transport. Elle sort même des sciences physiques pour aider au développement de méthodes de conception multidisciplinaires.

Certes, ces capacités ont un coût énergétique qu’il ne faut pas négliger. La course à la puissance exaflopique ne peut donc que s’accompagner d’une recherche d’une plus grande efficacité énergétique. Un défi pour les constructeurs, mais pas uniquement. « L’augmentation des puissances de calcul n’est pas une question pertinente. Il n’est pas question de limiter la puissance, mais de réfléchir à mieux l’utiliser », prévenait en décembre Alain Fuchs, le président du CNRS, en introduction au premier colloque sur la modélisation. Vaste chantier.

 

« Nous construirons des ordinateurs quantiques » Thierry Breton, PDG d’Atos

Interview

« Nous construirons des ordinateurs quantiques » Thierry Breton, PDG d’Atos

Pour Thierry Breton, le PDG d’Atos, la formation des nouvelles générations au calcul quantique et à l’intelligence[…]

Simuler l'impression 3D pour l'optimiser

Simuler l'impression 3D pour l'optimiser

Les logiciels pallient l’imprévisibilité de la fabrication additive en anticipant les éventuelles déformations[…]

Les supercalculateurs au régime sec

Les supercalculateurs au régime sec

Pour atteindre des performances exaflopiques, il faudra décupler l’efficacité énergétique à l’horizon[…]

Chez Intel, un datacenter à l’efficacité énergétique parfaite

Chez Intel, un datacenter à l’efficacité énergétique parfaite

Le datacenter d’Intel géré par Shesha Krishnapura est refroidi par l’air chaud des serveurs, mélangé à[…]

L'IRT Railenium travaille au prototypage virtuel du ferroviaire

L'IRT Railenium travaille au prototypage virtuel du ferroviaire

L'IRT Railenum mène le projet Cervifer (Certification virtuelle en ferroviaire), piloté par l’Agence de l’environnement[…]

L’IRT Nanoelec traque les calories dans les composants électroniques 3D

L’IRT Nanoelec traque les calories dans les composants électroniques 3D

En passant à la 3D les composants électroniques promettent de gagner en encombrement, de réduire leur consommation[…]

L'IRT Jules Verne optimise les composites pour les énergies marines

L'IRT Jules Verne optimise les composites pour les énergies marines

Les composites sont des matériaux au comportement complexe, notamment quand on les met en présence d’eau de mer. C’est pour[…]

L'IRT M2P modélise le traitement des métaux pour prévoir leurs propriétés

L'IRT M2P modélise le traitement des métaux pour prévoir leurs propriétés

Le projet Traitements thermochimiques avancés (TTA) mené à l’IRT M2P (matériaux, métallurgie,[…]

L'IRT Saint-Exupéry planche sur une méthodologie de conception multidisciplinaire à grande échelle

L'IRT Saint-Exupéry planche sur une méthodologie de conception multidisciplinaire à grande échelle

Pour concevoir plus vite un avion à plusieurs il faut certes des outils de collaboration, de maquette et de simulation numérique, mais[…]

[En images] Quand la simulation joue les trompe l'oeil

En image

[En images] Quand la simulation joue les trompe l'oeil

Les simulations qui donnent à voir l’infiniment petit, l’inaccessible et l’invisible sont parfois trompeuses, mais toujours[…]

Comment l’IRT Bioaster gère les données de santé

Comment l’IRT Bioaster gère les données de santé

Créé en avril 2012 à l'initiative du gouvernement français par l’Institut Pasteur et le pôle de[…]

La simulation du transport multimodale en route à l’IRT SystemX

Vidéo

La simulation du transport multimodale en route à l’IRT SystemX

Le projet de recherche sur le transport multimodal MIC, mené à l’IRT SystemX depuis cnq ans, a été clos en[…]

FIC 2017 : L' IRT b<>com planche sur la sécurité de la 5G

FIC 2017 : L' IRT b<>com planche sur la sécurité de la 5G

L’IRT b<>com sera présent au Forum International de la Cybersécurité à Lille les 24 et 25 janvier. Il y[…]

23/01/2017 | RechercheCybersécurité

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies