Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

La simulation pour optimiser le recyclage par séparation magnétique des plastiques

La simulation pour optimiser le recyclage par séparation magnétique des plastiques

Une équipe de chercheurs de l’université de technologie d’Eindhoven (Pays-Bas), a mis au point un outil pour mieux comprendre et optimiser le procédé de séparation magnétique densimétrique (Magnetic density separation – MDS) des plastiques. Cette technologie pourrait améliorer significativement le tri des familles de polymères et répondre ainsi à un enjeu majeur pour développer un recyclage plus efficace. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication fin janvier dans la revue Journal of fluid mechanics.

Au rythme actuel de la production des matières plastiques, près de 12 milliards de tonnes de déchets plastiques auront été accumulées à l’horizon 2050. Le recyclage de ces matériaux s’annonce donc comme l’un des grands défis à relever pour répondre à la problématique environnementale. Cependant, de plus en plus de produits sont constitués de matériaux complexes qui associent plusieurs polymères qu’il faut séparer et trier. Ils sont ensuite refondus pour pouvoir être utilisés dans d’autres applications.

La séparation magnétique sort du lot

Séparation densimétrique par flottaison, par tri optique avec des caméras adaptées, par criblage balistique ou par tri triboélectrique… Si les méthodes sont nombreuses, elles sont souvent limitées qu’à certaines familles de polymères, impactant ainsi le gisement pouvant être recyclé.

La technique dite de séparation magnétique densimétrique (MDS), est particulièrement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles