Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J'ai rencontré hier Tony Affuso, le CEO d'UGS qui était de passage à Stuttgart pour la PLM Europe User Conference. J'ai pu aborder avec lui quelques questions d'actualité après avoir découvert NX4.


Les clubs des utilisateurs européens des logiciels d'UGS organisaient cette semaine à Stuttgart leur réunion annuelle. Comme à l'habitude dans ce genre d'événement, l'éditeur était convié afin de présenter sa stratégie et de faire quelques annonces.
Le moins que l'on puisse dire c'est qu'UGS à bien joué le jeu en déplaçant à la fois ses responsables locaux, dont Paul Vogel, nouveau responsable de la région EMEA, mais aussi son Chairman, CEO & President, Tony Affuso, ainsi que Joan Hirsch vice-présidente en charge du développement de la ligne NX.

Dans son allocution d'ouverture Tony Affuso a donné le ton de la manifestation : ' la grande majorité des industriels est persuadée, à juste titre, que l'innovation est un facteur indispensable pour la survie de leurs entreprises. D'ailleurs, les études des grands cabinets d'analystes montrent que 70 % des produits actuellement sur le marché seront obsolètes d'ici 6 ans. Par contre, il faut savoir que dans le même temps, seulement une idée sur 3 000 abouti à un produit qui rencontrera un vrai succès commercial. Notre rôle est donc de fournir à nos clients les moyens de transformer plus rapidement leurs idées en véritables innovations, aptes à rencontrer un réel succès commercial. Des innovations qui doivent intervenir à la fois sur les produits, mais aussi sur leurs processus de création et de production. En effet, l'innovation est actuellement très fragmentée entre les multiples intervenants d'un projet. Il faut donc pouvoir proposer un lien facilitant la collaboration et le dialogue, à la fois au sein de l'entreprise, mais aussi avec les multiples partenaires extérieurs. C'est le rôle du PLM. C'est ce que nous vous proposons encore un peu plus avec NX 4 '.

En effet, cette réunion européenne a aussi été l'occasion pour l'éditeur de présenter la nouvelle mouture de son logiciel, NX4. Celle-ci est réellement la première version de convergence totale entre les produits I-Deas de SDRC et Unigraphics d'UGS, suivant en cela le calendrier annoncé en 2002. ' Avec NX4, nous offrons aux utilisateurs d'I-Deas une plate-forme où ils retrouveront un niveau de fonctionnalités et de performances supérieur à ce qu'ils avaient jusqu'à maintenant. C'est donc le bon moment pour eux de migrer vers cette plate-forme. Mais nous comprenons leurs réalités industrielles et il n'est nullement dans notre intention de les forcer à migrer. Nous supporterons et continuerons donc à améliorer I-Deas, autant que cela sera nécessaire. Nous ne nous sommes pas fixé de date limite ', explique Joan Hirsch.

Les grandes lignes de NX4

A vrai dire nous n'avons rien remarqué de renversant dans cette nouvelle mouture, mais elle est bourrée d'une multitude de petites améliorations qui devraient faciliter la vie des utilisateurs, notamment dans leur processus d'innovation. En voici un résumé dans quatre grands domaines.

Les aspects simulation sont maintenant enrichis avec l'intégration de modules de mécanique des fluides et d'analyse thermique. De même, l'utilisation d'Abaqus, Ansys et Nastran s'élargit. L'objectif étant de permettre aux utilisateurs de matérialiser une partie de leur savoir-faire dans les applications de simulation, afin de mieux orienter leurs conceptions.

Cela bénéficie bien évidemment à tous les outils de capture des savoir-faire tels DesignLogic qui comporte maintenant des bibliothèques de "best practices" facilitant le processus d'innovation. Outre la conception, de tels outils s'adressent aussi aux processus de production avec, par exemple, l'arrivée d'un outil de création d'assistants destinés à la récupération des savoir-faire dans le domaine de l'usinage.

Autre aspect important de cette nouvelle version, la facilité d'utilisation. Pour cela des interfaces métier sont proposées avec différents niveaux d'expertise. Les entreprises pouvant tout à fait modifier ces interfaces, voire créer de toutes pièces leur propre interface pour augmenter leur productivité.

La carte de la complémentarité entre 2D et 3D est jouée à fond. A tel point qu'il devient possible d'ajouter des annotations suivant différents plans d'un modèle 3D reprenant en cela ce qui est proposé par les normes ASME Y14.41 et ISO 10. Notons aussi de nombreuses améliorations dans le domaine de la fabrication et des outils de collaboration. Enfin, signalons l'arrivée d'une solution métier destinée au monde de la construction navale avec NX Ship Design.

Quelques questions d'actualité

Après ces présentations générales, j'ai pu m'entretenir avec Tony Affuso sur les sujets d'actualités chez UGS. Concernant l'entrée en bourse de la société : ' c'est toujours un sujet d'actualité, mais l'introduction en bourse ne dépend pas que de nous. Notre marché et le marché financier y sont pour beaucoup. Nous avons jugé avec nos actionnaires que le temps n'est pas encore venu. La seule chose qui est certaine c'est donc qu'elle ne devrait pas se faire cette année. Mais que nos clients se rassurent, ns actionnaires croient dans le PLM et continuent à nous donner les moyens nécessaires pour financer tous les développements que nous envisageons '.

Concernant d'éventuelles acquisitions : ' notre portfolio applicatif est pratiquement complet, pourtant nous sommes consultés en moyenne deux fois par semaine par des sociétés d'une vingtaine de millions de dollars qui sont à vendre. De même on nous soumet régulièrement des bonnes idées à développer. Et qui sait l'occasion pourrait faire le larron '.

Concernant Solid Edge : ' Solid Edge est en marge de ce sommet consacré à NX, mais je peux déjà dire que nous lancerons dans quelques semaines une vaste initiative destinée à séduire les PME avec une offre intégrée, complète, économique, facile à installer et à utiliser '.

Concernant l'émergence de la Chine et de l'Inde avec l'inévitable phénomène de délocalisation : ' La Chine et l'Inde sont des civilisations millénaires avec de fortes cultures. Elles s'ouvrent au monde occidental et à l'industrie. Elles sont capables de mettre chacune sur le marché plus d'ingénieurs correctement formés que l'Amérique et l'Europe réunies. Elles seront donc à court terme tout aussi capables que nous d'innover. Il est donc illusoire de vouloir les combattre, mieux vaut donc collaborer à travers des  outils informatiques facilitant les échanges, tout en préservant la propriété intellectuelle des entreprises '.

Enfin concernant les formats d'échange de données : ' l'échange est le moteur de la collaboration et le 3D est un langage compréhensible par le plus grand nombre. L'échange d'informations 3D va donc devenir un élément incontournable. Plusieurs formats sont déjà en lice. Nous avons proposé avec un certain succès le format JT Open adopté par depuis par d'autres éditeurs comme Autodesk ou PTC. Notre concurrent propose 3DXML, qui n'est pour le moment très présent que sur le papier. Enfin Adobe arrive avec Universal3D. Nous verrons bien qu'elle sera la réponse du marché, mais force est de constater, pour le moment, que Dassault Systèmes et standard ouvert sont les deux termes d'un oxymore '.

Une petite pique qui a clos notre entretien.

A la semaine prochaine.

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles