Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J'ai assisté mercredi à une présentation en avant première de Tool Expert, de l'éditeur français Spring Technologies, qui l'annonce comme le fédérateur des outils coupants dans l'entreprise...

Nous avions évoqué dans la lettre n°59 du 5 mars, à l'occasion de la présentation du poste de travail du préparateur méthodes WipLink, la sortie prochaine d'un nouveau logiciel destiné à gérer les outils coupants dans l'entreprise chez l'éditeur français Spring Technologies. C'est chose faite depuis cette semaine avec l'annonce de Tool Expert.

Tout d'abord un constat. A l'heure où le design for manufacturing est on ne peut plus d'actualité et que les entreprises mènent une chasse effrénée aux coûts, les experts de l'usinage estiment que :

  • 20 % du temps des opérateurs est consacré aux outils ; 
  • 16 % des ordres de fabrication planifiés sont arrêtés par manque d'outils ; 
  • que suivant les entreprises de 40 à 80 % du temps de la maîtrise est perdu dans la recherche des outils dans l'atelier ; 
  • que de 30 à 60 % des stocks d'outils et d'outillages ne sont pas maîtrisés.

Autant dire qu'une simple réorganisation efficace des méthodologies de gestion des outils dans l'atelier peut s'avérer très rapidement rentable. Et cela peut être encore plus rentable si elle s'appuie sur un outil informatique performant. C'est ce qu'avait pensé Richard Fontaine en créant la société toulousaine Sensitive Data. Les aléas économiques ont conduit Spring Technologies a acheter la technologie de Sensitive Data et à reprendre ses équipes. De cette reprise est né Tool Expert.

Il ne s'agit pas simplement de gérer les outils coupants, mais de réellement les fédérer dans l'entreprise, tout en laissant à chacun des acteurs le point de vue qui lui est propre. Concepteur, préparateur, programment CN, responsable de l'ordonnancement, service métrologie, magasinier, service achat … tous ont besoin d'informations liées aux outils coupants pour mener à bien leur travail. Pourtant, force est de constater que dans la plupart des entreprises ces informations sont gérées par des systèmes hétérogènes souvent incompatibles, avec le cortège d'erreurs, de resaisies, d'incohérences que cela suppose. Avec à la clé une perte de productivité certaine.

Tool Expert se propose de répondre de manière pragmatique, homogène et cohérente à l'ensemble de ces besoins. Ainsi en quelques touches sur un écran tactile, l'opérateur va appeler la fiche outil liée au programme qu'il doit usiner sur la machine. Une photo va lui permettre de vérifier rapidement qu'il possède le bon outil et les renseignements techniques vont lui permettre de vérifier que les préréglages de l'outil assemblé correspondent bien à ce que le préparateur avait prévu.

 Il pourra aussi vérifier que son programme a bien été simulé dans NCSimul avec cet outil. En cas de défaut sur son outil, il pourra naviguer dans la base des outils disponibles, essayer de trouver un outil équivalent et le localiser dans l'atelier. Le programme de FAO sera alors, si cela est possible, modifiée et de nouveau validée par simulation.

De son côté, le responsable du magasin va pouvoir suivre statistiquement les sorties de ses outils et décider par exemple s'il est plus économique de garder des outillages assemblés prêts à l'emploi, car ils sortent souvent, ou s'il vaut mieux les démonter, car ils servent peut. De même, le responsable des approvisionnements va pouvoir mieux gérer ses consommables (plaquettes, affûtages …). Le préparateur pourra créer des programmes plus adaptés aux outils disponibles dans l'entreprise. En sélectionnant un programme à traiter et la machine sur laquelle il souhaite le réaliser, il se verra proposer une liste d'outils assemblés existants et mesurés sur les bancs de préréglage. Enfin, le concepteur pourra mieux tenir compte des outils et des possibilités d'usinage lors de la conception de ses pièces.

Tout cela semble tellement logique que l'on peut se demander pourquoi personne n'y avait pensé avant. 'Le problème n'est pas aussi trivial qu'il y semble estime Richard Fontaine, responsable du projet. Tous les éditeurs qui s'y sont intéressés avaient un angle de vue particulier, tels par exemple les carburiers. De ce fait, leurs logiciels étaient très orientés sur un domaine précis et n'apportaient pas satisfaction dans les autres domaines. D'ou la juxtaposition de multiples outils souvent incompatibles.

Nous avons voulu avec Tool Expert apporter une solution globale et surtout améliorer les méthodologies de travail. Toutefois, nous sommes loin d'être dogmatiques. Le logiciel se veut très ouvert afin que les utilisateurs puissent adopter la méthodologie qui leur convient. Par exemple, nous avons aussi prévu le droit à l'erreur en laissant la possibilité de modifier une codification des outils qui à l'usage apparaîtrait mal adaptée.

 De plus, la communication avec les autres logiciels en place dans l'entreprise et les machines de production a été particulièrement étudiée pour faciliter les échanges et partages d'informations en évitant les resaisies ou les codifications multiples. Il devient ainsi possible de créer un référentiel outil unique, stable et indépendant '.

Les premiers essais menés chez des clients tests semblent concluants : ' 95 % de disponibilité des outils au moment de la préparation ; 50 % de gain de temps sur le poste de préparation des outils physiques ; 30 % d'outils en moins dans le stock ; 15 % en moins sur la valeur du stock immobilisé ; plus d'outils morts ou non maîtrisés ', affirme Richard Fontaine.

Cette performance a un coût. Il faut en effet compter 30 k€ répartis à parts égales entre le logiciel et les services méthodologiques indispensables, pour deux postes de travail, ce qui devrait être facilement rentabilisable pour toutes les entreprises disposant de plus de 3 MOCN.

Outre de nombreux liens avec les outils de CFAO (Catia, TopCam…) de GPAO et d'ERP, Tool Expert dispose, bien entendu, de liens privilégiés avec les autres outils de la gamme de Spring Technologies à savoir : NCSimul pour la simulation d'usinage ; WipLink pour la documentation méthode ; et les post-processeurs pour la liaison avec les MOCN.

Ainsi, sans faire de bruit, Spring Technologies propose à ses clients des outils de productivité efficaces leur permettant de gagner leur course quotidienne contre le temps et les coûts.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus
http://www.spring.fr


Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 22 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles