Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Cette semaine, ça a sérieusement bougé dans le landerneau du PLM. Le point sur la multitude d'accords auxquels on a assisté...

Dassault Systèmes noue un partenariat avec Schneider Electric dans le domaine de l’usine numérique, crée une joint venture aux USA avec Rand, alors qu’Accel-KKR achète Alias, que PTC s’intéresse à l’électronique en reprenant Ohio Design Automation et que MSC. Software reprend les actifs de Sofy Technologies.


Dassault s’associe à Schneider Electric …

Dassault Systèmes et Schneider Electric nouent un partenariat afin de commercialiser les solutions Delmia et de développer des services et des activités de conseil pour les marchés de l’automatisation et de l’ingénierie de production. Cela se traduit par la création d’une société, baptisée Dextus, filiale à 100 % de Schneider Electric.

Ce partenariat se fonde sur les connaissances et le savoir-faire de Schneider Electric dans de nombreux domaines industriels et l’expertise de Dassault Systèmes en matière de développement de solutions logicielles pour les métiers de l’ingénierie de production.

« Jusqu’à présent, Schneider Electric a offert des solutions d’automatisation de hautes performances destinées aux lignes de production de ses clients. Avec Dextus et les outils Delmia, nous allons combler le fossé entre l’automatisation, la conception des processus et la maintenance », estime Eric Pilaud, directeur général en charge du déploiement stratégique de Schneider Electric.

De son côté, Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes considère : « Il s’agit pour nous d’une évolution majeure qui devrait s’avérer bénéfique pour l’ensemble de l’industrie. Le marché de l’automatisation présente un vaste potentiel. Cette association avec Schneider Electric nous permettra d’étendre les avantages du développement de produits virtuels à l’ensemble des entreprises de ce secteur. Cela marque aussi une étape importante de notre stratégie de développement au-delà du PLM ».

Ce partenariat se traduit aussi une extension de la gamme Delmia qui voit apparaître un module baptisé Logic Control Modeler qui permet de créer des maquettes numériques intégrant la logique de contrôle des automatismes, quelle que soit la marque des automates programmables utilisés. On pourra ainsi valider en 3D le fonctionnement correct d’un système automatisé tant au niveau des équipements, des machines et des robots installés que des programmes qui les pilotent.

Au-delà de ces déclarations de principe Dassault Systèmes espère en signant cet accord de distribution trouver un relais de croissance pour les ventes de sa gamme Delmia en s’adressant à un fournisseur privilégié des ateliers de production et de leurs fournisseurs.

Reste à savoir qu’elles seront les réactions des concurrents de Schneider Electric tels Siemens Automation & Drives, l’incontesté leader mondial du secteur, Rockwell Automation ou Mitsubishi Electric ? Indifférence ou basculement dans le camp de Tecnomatix Technologies, le concurrent direct de Delmia ? A moins que Dassault Systèmes ne leur propose rapidement de créer eux aussi des filiales similaires.

Il est par contre clair que Schneider Electric va profiter de son avance et s’appuyer sur sa nouvelle filiale Dextus pour proposer, afin de renforcer ses ventes, tout le service nécessaire pour la préconisation, la mise en œuvre et l’optimisation des lignes de production équipées de ses produits.


… et à Rand

Autre vecteur de croissance pour Dassault Système, sur le marché américain cette fois, avec la création de Rand Americas, filiale 60/40 entre Dassault Systèmes et le canadien Rand Worldwide. L’objectif est de dynamiser les ventes de l’offre logicielle de Dassault Systèmes sur le marché Nord américain, notamment auprès des PME.

Le modèle du West Master Agent entré en vigueur en France depuis le début de l’année, et qui nous avait été annoncé comme étant un laboratoire d’idées, semble donc devoir s’étendre rapidement, le Far West étant la première étape. Mais cela n’empiète-t-il pas sur les plates-bandes d’IBM et de son réseau d’agents qui étaient déjà censé remplir ce rôle ? De son côté, IBM n’y voit-il pas le moyen de mettre un terme à l’exclusivité de fait qu’il avait avec Dassault Systèmes en s’ouvrant à d’autres offres concurrentes ? Enfin, Rand est-il le bon partenaire ? En effet, PTC avait en son temps confié les ventes de son logiciel Pro/Engineer auprès des PME à Rand, avec un succès pour le moins mitigé. A tel point qu’il a maintenant confié ces intérêts au groupe Man & Machine.

Ces deux annonces montrent, si besoin en était, que Dassault Systèmes veut s’impliquer de plus en plus dans la commercialisation directe de ses logiciels et de services. Etienne Droit, directeur général adjoint en charge des ventes, déclarait d’ailleurs à l’occasion de l’annonce de la création de Rand Americas : « Suite à une transition réussi, Rand sera un acteur clé de notre stratégie mondiale de distribution de logiciels de PLM et de services. Cette transaction vient renforcer notre position en Amérique du Nord et permettra de générer une dynamique de marché dont tous nos partenaires profiteront ».

Reste maintenant à savoir si ces actions permettront à Dassault Systèmes de redynamiser des ventes atones (chiffre d’affaires en baisse de 2 % en 2003 en tenant compte des évolutions des taux de change), dans un marché il est vrai en nette perte de vitesse. D’autant plus que le marché visé des PME ne se reconnaît toujours pas dans le concept marketing du PLM, car il ne recouvre aucun processus facilement identifiable dans l’entreprise. De beaux challenges en perspective !

SGI se sépare d’Alias

Comme annoncé en début d’année (voir notre lettre n°58 du 27 février) SGI vient de céder pour 57,5 millions de dollars sa filiale Alias, spécialisée dans les logiciels de design industriel et d’animation, à la société d’investissement Accel-KKR.

SGI se sépare ainsi d’une activité dont les intérêts stratégiques devenaient de plus en plus divergents des siens.

Reste que le prix payé est modeste face aux 70 millions de dollars de chiffres d’affaires et à une activité profitable. Il semble que le charisme des dirigeants d’Alias, qui vont rester en place, et le plan d’évolution des produits ont pesé lourd dans cette reprise. Accel-KKR est en effet un investisseur misant sur le long terme, puisqu’il reste en moyenne 6 ans dans le capital des sociétés où il investi. 


PTC mise sur l’électronique

PTC fait l’acquisition d’Ohio Design Automation, une société américaine spécialisée dans les logiciels de visualisation et de travail collaboratif à destination des industries électroniques, pour un montant d’environ 12 millions de dollars. Le logiciel InterComm permet notamment de partager des données relatives aux circuits imprimés, tant au niveau schématique que physique ou mécanique.

PTC entend ainsi compléter son offre Windchill en y intégrant mieux les informations relatives aux éléments électroniques qui deviennent incontournables dans nombre de produits.


MSC.Software s'offre Sofy

Enfin, le leader du marché du calcul et de la simulation, MSC.Software, fait l’acquisition des actifs de l’éditeur Sofy Technologies. Celui-ci développait le pré et post processeur Sofy, ainsi que l’environnement de développement Rade. MSC.Software entend les inclure dans sa gamme d’outils d’automatisation et d’optimisation de ses processus de calcul.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus
http://www.3ds.com
http://www.schneider-electric.com
http://www.delmia.com
http://www.rand.com
http://www.alias.com
http://www.accel-kkr.com/index_flash.html
http://www.ptc.com
http://www.ohio-da.com/index.htm
http://www.mscsoftware.com
http://www.sofy.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 22 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles