Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J’ai rencontré cette semaine les responsables de Mentor Graphics et de STMicroelectronics qui viennent de s’associer pour le développement de nouveaux outils de conception analogique/mixte et radiofréquence.

Le marché des circuits mixtes, traitant à la fois des signaux analogiques et logiques, est en pleine explosion. De 17 % du nombre de circuits mis en chantier en 1997, il devrait atteindre selon le cabinet d’études de marché IBS International, 67 % en 2005. Du côté de Dataquest, on affirme que 2001 a été le moment où le nombre de conception de circuits mixtes a dépassé celui des circuits logiques. Il faut dire que l’explosion du marché de la téléphonie mobile, ainsi que de l’électronique embarquée dans les véhicules, ne sont pas étrangères à cette dynamique. Un effet qui devrait être amplifié par l’engouement actuel pour les périphériques sans fils.

'Dans ce contexte, les éditeurs se doivent de proposer des outils de conception de plus en plus performants dans le domaine des circuits mixtes ', constate Daniel Leboulbar, directeur général de Mentor Graphics pour l’Europe du Sud. 'Mais le savoir-faire spécifique à ces technologies mixtes est en très grande partie détenu par les concepteurs de ces circuits. C’est pourquoi nous sommes en dialogue permanent avec eux, afin d’affiner nos outils. Et ce n’est pas nouveau, puisque notre collaboration avec STMicroelectronics a débuté voici plus de 15 ans, du temps d’Anacad qui commercialisait le simulateur Eldo issu du CNET '.

Une équipe de R&D commune

Mais Mentor Graphics et STMicroelectronics viennent de décider d’aller plus loin dans cet échange de vue permanent entre clients et fournisseurs, en créant une équipe de développement commune. Celle-ci, basée dans les locaux de ST à Grenoble, sera forte d’une dizaine de personnes fournies à parts égales par les deux sociétés. De fait, d’une collaboration sur les outils génériques, les deux sociétés vont passer à une collaboration sur des produits commercialisés par Mentor.

'Notre intérêt d’industriel est d’avoir des produits standard qui soient les plus proches possible de nos besoins. Nous avons opté pour des produits standard, utilisant nos propres modèles, car nous voulons absolument éviter les développements spécifiques toujours coûteux et difficiles à maintenir. D’où un dialogue incessant avec les éditeurs. Notre collaboration plus étroite avec Mentor s’explique quant à elle par le fait qu’ils ont été toujours en avance par rapport à leurs concurrents dans le domaine analogique/mixte depuis la sortie du logiciel ADVance MS fin 1999', explique Jacques Thuel, responsable du projet commun au sein de l’équipe Central R&D de STMicroelectronics.

Notons que ce logiciel fait maintenant partie intégrante du flot de conception Unicad de ST et qu’il est en cours de déploiement auprès de l’ensemble des concepteurs du groupe. Il fait aussi partie des kits de conception proposés par ST à ses clients.

'C’est pour aller encore plus loin dans notre collaboration et la rendre plus efficace, que nous avons décidé de regrouper une partie de nos personnels en charge de la création des modèles de simulation propres à notre technologie, avec les développeurs des outils de simulation mixte de Mentor', affirme Jacques Thuel.

Outre une meilleure adéquation entre les bibliothèques de modèles et les outils de simulation, ce regroupement permettra aussi d’affiner les méthodologies de conception, grâce à un dialogue permanent entre utilisateurs et développeurs des deux sociétés. De plus, de par sa position de leader sur le marché de la conception des circuits mixtes, STMicroelectronics travaille avec de très nombreux clients. Il est donc à même de synthétiser les besoins de l’ensemble du marché.

Des évolutions à venir dans les logiciels et les méthodologies

Cette étroite collaboration devrait donc se traduire rapidement par des évolutions importantes dans les outils de conception proposés par Mentor. Sont concernés : Design Architect-IC, l’environnement de conception de Systems on a Chip (SoC) ; IC Station pour l’implantation physique, le placement et le routage ; ADVance MS pour la simulation fonctionnant aussi bien avec le langage VHDL-AMS que Verilog-A.

De fait, les premiers résultats tangibles de cette collaboration accrue devraient être présentés mi-2004.

L’objectif global est d’améliorer sensiblement le compromis entre précision et vitesse de simulation, afin de faire face de manière efficace à la complexité grandissante des circuits. C’est impératif afin de réduire, ou pour le moins de contenir, la durée des cycles de développement.

De plus, pour limiter les coûts de développement, il faut tendre vers une conception correcte du premier coup, car le prix des jeux de masques croit très rapidement avec la diminution du niveau de gravure. Ainsi un jeu de masques (35 à 40 niveaux) pour des circuits en technologie C-MOS 0,13 µm revient à environ 500 k€. Un jeu similaire en technologie 90 nm coûte quant à lui environ 1M€. On comprend tout l’intérêt de la maxime First Time Silicon Succes prônée par les fondeurs.

'Mais il ne faut pas croire que l’adoption de nouveaux outils et méthodologies de conception soit suffisante pour faire le succès d’un fondeur. D’ailleurs pratiquement tous nos concurrents utilisent des outils et des méthodologies similaires aux nôtres. Ce qui importe le plus ce sont les efforts faits pour la mise en place et l’accompagnement de ces nouveaux outils auprès des concepteurs. Il faut d’abord les convaincre de l’intérêt du changement, en leur démontrant des gains substantiels, puis les accompagner en permanence. Cela a un coût non négligeable, mais c’est la seule manière pour faire la différence', conclut Jacques Thuel.

Bonne semaine à tous.

Dernière minute : Je viens d’apprendre la disparition de mon confrère Jacques Antoine. Il fut l’un des journalistes pionniers à s’intéresser à la CAO à la fin des années 70. Il a travaillé pour des titres comme L’Usine Nouvelle, 01 Informatique ou Industries & Techniques. Figure bien connue de toute la profession et des industriels, il laissera le souvenir d’un grand professionnel. Adieu l’Ami.

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 22 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles