Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Voyage express mardi à Prague pour découvrir comment UGS entend séduire les PME avec son offre Velocity Series.

UGS, après bien d'autres et pas des moindres, IBM, SAP, Microsoft, etc, semble avoir découvert que le vivier de clientèle dont il a besoin pour prospérer se trouvait dans les PME. En effet, alors que les grands comptes de l'automobile et de l'aéronautique ont de longue date fait leur choix de fournisseurs et s'y tiennent, les PME bien souvent sous-équipées, sont un fantastique terrain commercial où tout reste à faire. Notamment dans le domaine du PLM.

Certes beaucoup d'entreprises utilisent déjà du DAO ou de la CAO, voire un système de GDT embryonnaire, mais sans approche globale du cycle de vie de leurs produits. Il faut dire à leur décharge que les prix pratiqués par les grands éditeurs, la difficile mise en place personnalisée des systèmes et la lourdeur d'emploi sont des freins majeurs au déploiement d'une approche PLM dans les PME. Ainsi d'après AMR, seulement 19 % des PME auraient déjà commencé à déployer une approche PLM.

Pourtant leurs patrons sont conscients de l'importance de passer à une telle approche afin de réduire leurs coûts et leurs délais, et surtout de mieux planifier l'innovation qui est un facteur critique pour leur survie. A tel point que le PLM fait maintenant partie de leurs priorités dans leur démarche d'investissement à court terme.

Encore faut-il qu'ils trouvent des solutions répondant à leurs besoins. Des besoins qui d'ailleurs ne sont pas aussi triviaux qu'on peut l'imaginer. Petite entreprise ne veut pas dire petits besoins. L'environnement concurrentiel est similaire avec les mêmes contraintes de réduction des coûts et des délais. Mais alors que dans les grands groupes les processus sont bien identifiés et différenciés entre les différentes entités, dans les PME tout se mélange car les acteurs ont bien souvent plusieurs rôles.

' C'est ce que nous allons leur proposer avec Velocity Series, un ensemble d'outils et de méthodologies de travail validés qui leur permettent de passer rapidement à une approche PLM, sans toutefois renier leur existant, et faciliter ainsi leur démarche d'innovation ', clame Bruce Boes, Vice-President d'UGS en charge du marketing de Velocity Series.

De fait, Velocity Series est une suite de logiciels native Microsoft, dédiée aux entreprises ayant de 5 à 50 personnes dans leur bureau d'études - Solid Edge V18 pour la CAO, Femap pour le calcul et Teamcenter Express pour la GDT - qui est pré-configurée suivant cinq grands types de fonctionnement d'entreprise, ce qui garanti une installation et un déploiement rapides, ainsi qu'une utilisation simple. Le tout pour un coût parfaitement maîtrisé, avec la possibilité d'évoluer facilement vers les offres plus complètes d'UGS, car l'ensemble de la gamme est bâtie sur les mêmes fondations.

On croirait entendre le discours de Dassault Systèmes autour de Catia, Simulia, Enovia/Smarteam pour les grandes entreprises Process Centric et SolidWorks, CosmosWorks, PDMWorks pour les moyennes entreprises Product Centric. A la différence près que les produits de ces deux offres ne sont pas bâtis sur les mêmes fondations.

Bien évidemment, pour diffuser une telle solution, UGS entend principalement s'appuyer sur son réseau de ventes indirectes, qui représente actuellement 20 % de ses revenus. Reste maintenant à définir, en fonction des pays, la barrière de chiffre d'affaires des entreprises clientes permettant de dire qui, d'UGS ou des distributeurs, les traitera. L'objectif est de faire croître le volume d'affaires traité par le réseau de partenaires de 50 % d'ici 2007. Cela passera par un gros programme de formation et de certification, ainsi que par un effort marketing important de la part d'UGS. Vous devriez donc entendre rapidement parler de Velocity Series.

Après un tel credo marketing, une approche un  peu plus technique nous a semblé nécessaire. C'est ce que nous avons fait avec Bill McClure, Vice-President en charge du développement de Velocity Series.

Le véritable noyau de Velocity Series c'est Teamcenter Express. Il s'agit en fait d'un sous-ensemble de Teamcenter Engineering très orienté vers la gestion des données produits qui fonctionne uniquement avec SQL Server. Cela ne l'empêche pas d'être utilisable avec de multiples outils CAO et de pouvoir travailler avec plusieurs sites. Les principales fonctions sont : outils de recherche complets ; gestion des check-in/check-out ; contrôle des révisions et des versions ; gestion des structures des assemblages ; gestion de la documentation produit ; outils de visualisation intégré ; structure de données flexible pour répondre aux besoins des clients souhaitant voir leurs données par projet, par ligne de produits ou par type de documents ; gestion dynamique des droits d'accès en fonction des groupes de travail et des rôles. L'interface utilisateur a quant à elle un Look & Fell Outlook ce qui simplifie l'utilisation même par des néophytes.

Les cinq types de workflow pré-configurés proposés sont : design release ; engineering order process ; product release ; status change ; obsolescence process. Mais il est toujours possible de définir un workflow particulier pour répondre aux besoins spécifiques de l'entreprise. De même, les capacités de collaboration multi-sites de Teamcenter sont préservées. Il est ainsi possible de répliquer des données sur plusieurs sites ou de fédérer les données de plusieurs sites dans un système logique unique. Des outils de création de nomenclatures et de rapports types sont aussi disponibles, ainsi que des interfaces optionnelles avec les principaux outils d'ERP du marché.

Les prix de cette offre, qui devrait être disponible en tout début d'année prochaine, ne sont pas encore définitivement fixés. Mais Bill McClure estime qu'une configuration complète de 5 sièges devrait revenir à moins de 50 k$. Parmi les compléments qui pourraient arriver dans le courant de 2006, il parle de plus d'intégration avec les outils d'ERP, ainsi que d'une liaison avec les outils de FAO. ' Nous sommes certains d'avoir avec Velocity Series le bon produit répondant aux attentes des PME, reste maintenant à finaliser un marketing efficace et à bien former le réseau de distribution pour transformer cela en succès '.

Décidément après de (trop) nombreuses années de discrétion UGS semble maintenant décidé à faire parler de lui. Quelques semaines après l'annonce de NX4, c'est au tour de l'offre Solid Edge de se retrouver sous les feux de l'actualité. UGS semble cette fois ci bien décidé à se battre à armes égales avec SolidWorks et Inventor, c'est à dire non plus uniquement sur le terrain technique, mais surtout sur le terrain marketing. Une véritable révolution culturelle dans cette vénérable maison. Mais le retard accumulé sera difficile à remonter. Bon courage.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus :
http://www.ugs.com/velocity

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles