Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Autodesk vient d'annoncer une véritable stratégie en GDT et PLM. Outre des logiciels, l'éditeur met aussi en place d'un réseau de distribution spécialisé. Le tout dans une optique d'accompagnement graduelle de ses clients. Br

Avec l'annonce d'une véritable stratégie en GDT, une fois encore, Autodesk prouve qu'il est en phase avec le rythme de ses utilisateurs, notamment dans le contexte de l'adoption d'une démarche PLM. 

' Sous la pression de la mondialisation de l'économie, les paradigmes de développement de nouveaux produits changent, même pour les PME ', constate Robert Kross, vice-président Manufacturing Solutions Division de l'éditeur. 

' C'est pourquoi elles commencent à s'intéresser à l'approche PLM. Par contre, elles sont aussi conscientes qu'il s'agit, avec l'offre actuelle, d'une démarche globale, complexe et coûteuse, demandant beaucoup de services pour être adaptée aux besoins réels de leur entreprise. Ce qui est généralement hors de leur portée, mais elles n'ont pas le choix car la sortie rapide de nouveaux produits innovants est cruciale pour elles. C'est une question de survie'.

'C'est pourquoi, après le passage au 3D, la plupart d'entres-elles souhaite maintenant se doter d'outils leur permettant de gérer efficacement leurs données de conception, de systématiser leurs processus leurs processus de développement ainsi que de modifications, et de faciliter le travail collaboratif au sein de l'entreprise et avec leurs partenaires'.

'Notre objectif n'est pas de proposer une solution PLM de plus, mais d'offrir véritablement une palette d'outils permettant aux PME d'aller à leur rythme vers le PLM. L'histoire d'Autodesk rime avec démocratisation de la technologie depuis plus de 20 ans, ce qui nous a permis de franchir allégrement le cap du milliard de dollars de chiffre d'affaires cette année'.

'Nous souhaitons donc procéder avec le PLM comme nous l'avons fait avec le 3D. Notre objectif est de compléter notre palette d'outils de conception avec des outils facilitant la diffusion et la réutilisation de données de conception synchronisées au sein de l'entreprise étendue'. 

' Nous ne souhaitons pas imposer notre manière de voir les choses aux PME et les forcer à entrer dans un carcan prédéfini. Notre stratégie est de leur offrir des outils leur permettant d'optimiser et d'automatiser rapidement leurs processus actuels sans que cela ajoute à leur travail. C'est le seul moyen d'augmenter leur productivité tout en leur donnant envie d'utiliser de tels outils. De plus, cela va se traduire par des retours sur investissement rapides et visibles pour tous, sans qu'il soit nécessaire de faire des dépenses faramineuses en services '.

Trois niveaux de produits

Concrètement l'annonce de cette stratégie de Data Management Solution se traduit dans les faits par trois niveaux de produits autour du format DWF.

Tous les outils de création tels Inventor, Autocad Mechanical ou Autocad Electrical, sont maintenant dotés du module Vault, qui permet de gérer les données de conception en cours d'utilisation. L'accent y est mis sur la facilité d'utilisation et d'administration.

Un deuxième niveau est dévolu à Productstream pour créer, organiser et gérer la nomenclature ainsi que les modifications en cours d'étude. C'est ce module qui va permettre la liaison du bureau d'études avec l'ensemble des services de l'entreprise ayant besoin de consulter les données de conception. Des passerelles avec les outils d'ERP sont aussi prévues.

Enfin, tous les aspects collaboration à l'extérieur du firewall de l'entreprise (partenaires, fournisseurs, clients…) seront gérés via Streamline. Le tout s'appuyant sur le Design Web Format (DWF), format d'échange et de visualisation 3D déjà annoncé.

Parallèlement à l'annonce de cette stratégie et des nouveaux produits qui en découle, Autodesk entend développer un réseau de partenaires spécialisés en GDT. 'Nous allons certifier dans chacun des pays européens quelques distributeurs spécialistes de la GDT et du PLM ', explique Jordi Portella, responsable européen des solutions destinées à l'industrie.

'L'objectif est de mettre à la disposition de nos clients des partenaires qualifiés capables de les aider à mettre en œuvre rapidement et à moindre frais une démarche PLM basée sur nos outils. Cela se fera à travers du service mais à prix modéré'.

'Ainsi la mise en œuvre de Productstream ne devrait pas être plus chère que le logiciel lui-même, pour lequel il faut compter de 300 à 1 500 euros par poste suivant qu'il s'agit d'une version de consultation, de gestion ou de création de données'.

Acquisition de Compass Systems

C'est d'ailleurs dans l'objectif d'aller plus vite dans la création d'un réseau de distribution qualifié qu'Autodesk a aussi annoncé l'acquisition de l'éditeur allemand de GDT Compass Systems pour un montant de 13 M€.

'Fortement présent en Allemagne et en Italie, cet éditeur y dispose de plus de 1 800 entreprises clientes totalisant 20 000 utilisateurs. Cette acquisition va donc nous permettre d'apprendre vite les besoins réels des PME et de disposer d'un réseau qualifié d'environ 70 revendeurs, essentiellement dans ces deux pays'.

'Cela sera d'autant plus facile pour nous que la plupart sont déjà des revendeurs de logiciels Autodesk. Cela nous permettra aussi de proposer rapidement à l'ensemble de nos clients européen une solution déjà largement éprouvée. Nous allons aussi intégrer quelques briques technologiques venant de Compass dans nos propres produits. Les utilisateurs de la solution de Compass Systems disposeront d'au moins deux années pour migrer vers Productstream
', commente Jordi Portella.

Même si l'acquisition de Compass Systems a été faite par la maison mère américaine, il s'agit essentiellement d'une opération destinée à satisfaire les besoins européens et à aller vite sur ce marché. 'Sans dévoiler de secrets, il est clair que nous étudions des opportunités similaires dans d'autres zones géographiques. De même, il est fort probable que nous fassions l'acquisition dans quelques temps de solutions de GDT à même de satisfaire des besoins d'entreprise plus globaux ', confie Karsten Popp, responsable de l'ensemble des activités d'Autodesk pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.

Autodesk semble donc maintenant décidé à enfourcher le cheval de bataille du PLM. Une fois encore l'éditeur a su attendre que son marché soit suffisamment mature et veut lui offrir des outils très pragmatiques répondant graduellement à l'évolution de ses besoins. En effet, Carol Bartz, CEO d'Autodesk que nous avions eu l'occasion de voir à Paris en novembre, précise chaque fois qu'elle parle de PDM ou de PLM, que, pour elle, le P veut dire Practical. Les annonces qui viennent d'être faites en sont bien l'illustration.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus :
http://www.autodesk.com
http://www.compass-systems.de

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 23 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles