Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J'ai rencontré cette semaine Marc Diouane pour parler de l'avenir de PTC, et, quelques jours plus tard, Xavier Melkonian, d'Alias, pour prendre en mains ImageStudio, un logiciel qui met l'imagerie à la portée de tous...

Après une année fiscale 2004, close fin septembre 2004, qui a vu son retour à la profitabilité, malgré un tassement de 2 % de son chiffre d'affaires, PTC annonce un premier trimestre fiscal 2005 en croissance de 8 %, atteignant 169 M$ de revenus avec un profit de 19 M$. ' Ces chiffres sont en phase avec notre objectif de chiffre d'affaires de 725 M$ pour l'année fiscale 2005 ', dit Marc Diouane, vice-président en charge de l'entité Europe de l'Ouest de PTC.

' Cette croissance sera à la fois organique, due à des acquisitions ou des partenariats stratégiques, ainsi qu'à une croissance du chiffre d'affaires réalisé à travers la distribution. Car il ne faut pas oublier que déjà sur l'année fiscale 2004, une part non négligeable de nos revenus a été générée par nos distributeurs. Plutôt que de parler de PTC tout seul, il serait plus juste de parler que son écosystème.

A côté de nos revenus propres (ventes directes et royalties des distributeurs) il faut aussi tenir compte du chiffre d'affaires de nos partenaires généré autour de l'offre PTC. Il faut alors ajouter 165 M$ à notre chiffre d'affaires de 672 M$, soit un écosystème représentant 847 M$. C'est le seul chiffre permettant de comparer les différents acteurs du marché du PLM sur une base équitable ', explique Marc Diouane.

Si l'on regarde le détail des chiffres l'Europe représente 40 % du chiffre d'affaires de PTC, avec une croissance de 15 % (4 % en excluant les fluctuations de change), l'Amérique du Nord représente 34 % (+3 %) et l'Asie 26 % (+6 % ou +4 % hors change). L'activité CAO représente 73 % contre 27 % à la GDT. PTC a par ailleurs enregistré 730 nouveaux clients sur le dernier trimestre, dont plus de 100 pour Wildfire, portant sa base installée totale à plus de 41 000 clients.

Si l'on s'intéresse à la France en particulier le chiffre d'affaires sur l'année fiscale 2004 a été de 47,6 M$ auxquels il faut ajouter 36 M$ pour l'écosystème (VAR, intégrateurs…). Le tout se répartissant de manière a peu près similaire entre la CAO et la GDT. ' Concernant la part de la distribution, il est clair que la filiale française a, pour des raisons historiques, montré la voie à sa maison mère ', estime Marc Diouane.
Du côté des annonces de nouveaux produits, le mois d'avril devrait être marqué par l'annonce de Windchill 8.0 et de Pro/Intralink 8.0. Notons que Pro/Intralink passe directement de la version 3.4 à la 8.0 grâce à un gros effort de mise à niveau de sa technologie, maintenant similaire à celle de Windchill PDMLink.

De fait, Pro/Intralink devient un subset de Windchill PDMLink et non plus un produit indépendant relié par une passerelle. Notons aussi l'annonce d'un module de Windchill PDMLink dédié aux industries Aérospatiales et de Défense. Un peu plus tard dans l'année, certainement août, devrait arriver Pro/Engineer Wildfire 3.0.

Notons aussi la mise en avant de l'outil Pro/Ficiency qui permet de valider les connaissances d'un utilisateur du logiciel Pro/Engineer et de lui proposer un programme de mise à niveau par une formation en ligne adaptée à ses objectifs.

Dernier point de cet entretien la croissance externe. 'Nous avons effectivement annoncé depuis la fin de l'année dernière notre volonté de faire l'acquisition de sociétés nous apportant des technologies complémentaires de notre offre actuelle. Nous disposons pour cela de plus de 330 M$ de cash. Plusieurs voies sont actuellement examinées. Sans donner de nom de sociétés nous étudions des opportunités dans la gestion de la demande clients, la gestion de programme, la gestion de portefeuille, le MRO, ainsi que dans la possibilité de proposer à nos clients de la sous-traitance d'études dans des pays à bas coût de main d'œuvre autour de nos logiciels. La première annonce d'acquisition devrait avoir lieu dans le courant de 2005 ', confie Marc Diouane.

L'imagerie à la portée de tous

Quelques jours plus tard, j'ai eu l'occasion de participer à une séance de prise en main du logiciel ImageStudio d'Alias. A côté de ses gammes destinées au design (AutoStudio et StudioTool) ou à l'animation (Maya) l'éditeur propose depuis peu ImageStudio. ' Nous voulons faire de ce logiciel un logiciel d'imagerie pour tous ', explique Xavier Melkonian, responsable de l'activité design de la société pour l'Europe du Sud.

' Beaucoup de professionnels ont besoin d'images de qualité pour communiquer leurs projets, mais n'ont pas les compétences d'un graphiste pour les exprimer. C'est pourquoi nous avons décidé de mettre dans la technologie d'ImageStudio ce qu'il fallait pour les aider à réaliser simplement de belles images leur permettant de communiquer plus efficacement leurs idées. Le tout utilisant le moteur de rendu Mental Ray '.

Et de fait j'ai réussi à faire de belles images. Il faut dire que l'on se retrouve dans une philosophie très proche de la photographie. On choisit son ou ses objets 3D, puis l'environnement dans lequel on veut les placer. On choisit ensuite les couleurs et les textures des différents matériaux, puis les différentes lumières qui vont éclairer la scène. La prévisualisation interactive vous aide grandement. Il suffit alors de lancer le calcul et on obtient en quelques secondes, sur un simple PC graphique, une image de qualité.

Attention toutefois, une belle image suppose d'utiliser une géométrie CAO correcte (l'imagerie ne rebouchera pas les coutures mal jointes de deux surfaces) et il faudra quand même disposer des connaissances de base en imagerie, mais celle-ci peuvent s'acquérir rapidement en faisant de multiples essais. De plus, ce qui ne gâte rien, ce logiciel est proposé à moins de 1 500 euros.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus :
http://www.ptc.com
http://www.alias.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 23 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles