Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Chose promise chose due, voici donc ce que j’ai remarqué cette année au Micad. En route pour la visite !

Une précision pour commencer: malgré trois jours de présence, je n'ai pu visiter... tous les stands. A l'impossible, nul n'est tenu. J'ai tout de même eu l'occasion de mettre pas mal de choses dans mon panier. Je  vous propose de regarder le résultat de mes périgrinations. Et, pour faciliter la lecture, j'ai classé mes emplettes par grandes familles d’acteurs.

Déjà, nous avons noté la participation de grands bureaux d’études sous-traitants comme Brime et Segula, ce dernier il est vrai étant surtout présent à travers son activité Conseil Industriel (issu de la reprise d’Ouroumoff Diffusion) et de son activité Systems, intégrateur autour de l’offre SolidWorks.

Toutefois cela nous semble être un début prometteur et il va falloir encourager la participation de cette nouvelle race d’exposants pour élargir le spectre du Micad, afin qu’il couvre l’ensemble du cycle de développement des produits et non plus les seuls aspects informatiques.

1. Du côté des généralistes

C’est Autodesk qui le proclame : 80 % des produits présentés sur son stand au Micad sont nouveaux. Il faut dire que la firme de San Rafael base la plupart de ses solutions sur le moteur Autocad 2004 qu’il vient d’annoncer, adoptant ainsi un rythme biennal de rénovation de sa gamme.
Autocad, LT, Mechanical Desktop, Architectural Desktop et Map passent à ce nouveau moteur.

La grande nouveauté est l’apparition du format DWF qui est destiné à faciliter la publication de modèles via le Web. Ceux-ci sont affichables et imprimables à l’aide d’Autodesk Express Viewer, un logiciel téléchargeable gratuitement sur le site de l’éditeur.

Mais le plus important est peut-être ailleurs. Le logiciel Inventor devrait intégrer dans sa prochaine version prévue pour mai, des modules métier (au hasard dans les domaines de la tuyauterie et du câblage, voire de la conception de moule), ainsi qu’un logiciel de GDT. De nouvelles fonctionnalités qui ne seraient pas étrangères au rachat récent de trois sociétés Via Development, Linius et truEInnovation.

Inventor se retrouverait ainsi à armes égales avec Solid Edge, SolidWorks ou thinkDesign et pourrait devenir une offre PLM capable d’intéresser nombre de PME.

Pas d’annonce majeure chez IBM / Dassault Systèmes au niveau des produits Catia-Enovia-Delmia qui suivent leur rythme habituel d’évolution (la V5 R11 sera annoncée début mai). Par contre, pour la première fois, Matra-Datavision était directement intégré dans la zone IBM. Il est vrai que la firme des Ulis s’appelle maintenant MdtVision et qu’elle est filiale à 100 % d’IBM.

Chez EDS PLM Solution, la mise en place de la nouvelle offre qui s’articule autour de Solid Edge et NX pour la conception, ainsi que de TeamCenter pour la GDT, se met progressivement en place conformément au calendrier annoncé lors du regroupement d’EDS Unigraphics et de SDRC.

Parmi les nouveautés annoncées, j'ai retenu la technologie RapidBlue introduite avec la version 14 de Solid Edge, qui offre à ce logiciel de milieu de gamme, des fonctionnalités de modélisation de formes complexes, qui devraient lui permettre de s’imposer sur le marché de la conception des produits grand public, où l’esthétique est importante.

A noter aussi l’apparition de la notion de bibliothèques systèmes qui permettent aux utilisateurs de stocker des ensembles de pièces avec leurs contraintes associées, en vue de leur réutilisation. Il devient ainsi possible d’ajouter ou de supprimer automatiquement de la matière au moment du placement du système dans un ensemble.

Autre annonce qui suit cette fois la voie tracée par SolidWorks, celle du programme B2B Supplier qui veut fédérer les utilisateurs autour de leur logiciel en leur proposant d’échanger directement des modèles de composants ou des services via le Web.

PTC, pour sa part, voit son avenir dans Wildfire et Linux. L’éditeur, après avoir fortement (trop ?) misé sur le développement de son SGDT Windchill, semble se souvenir que c’est la CFAO qui fait bouillir sa marmite. Il a donc décidé de remettre l’emphase sur les outils de conception, d’où la présentation de cette nouvelle version du logiciel Pro/Engineer qui a ‘’fait un tabac’’ en France, lors du Road Show régional de présentation qui précédait le Micad.

Nouvelle interface utilisateur plus dans l’air du temps pour une plus grande productivité, nouveaux outils de modélisation comme la représentation symbolique des composants dans les assemblages, modélisation des surfaces plus interactive, rendu photo réaliste en temps réel, intégration de la technologie de Groove Networks pour faciliter le travail collaboratif via le Web, autant d’éléments qui ont su séduire les utilisateurs actuels de Pro/E et qui pourraient bien en attirer de nouveaux.

Cerise sur le gâteau, Wildfire est maintenant disponible sous Linux, ce qui devrait permettre de faire baisser le coût des plates-formes matérielles nécessaires.

Notons aussi l’annonce d’un accord avec l’éditeur français Trace Parts qui, après des CD-Rom pour la plupart des logiciels de CAO, propose maintenant Trace Parts Online, un portail internet permettant de récupérer directement dans Wildfire des modèles de composants mécaniques en 3D. Il faut dire que Trace a adopté le moteur géométrique Granite de PTC pour développer cette nouvelle application, ce qui simplifie le dialogue

Enfin, vous pardonnerez ce petit accès d'auto-satisfaction..., l’un des thèmes principaux du stand de PTC était la maquette numérique de la frégate ' Al-Riyadh ' construite par la DCN, application que nous avons présentée en détail dans le numéro de janvier d’Industrie & Technologies.

Chez SAP on complète l’offre PLM en mettant l’accent sur la gestion des connaissances et du capital intellectuel de l’entreprise, avec la présentation de l’offre SAP KM. Le géant de l’ERP entend s’appuyer sur un certain nombre de cabinets spécialisés, comme Vinci Consulting, pour aider ses clients à mettre en place de telles démarches.

'Je vous perle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître … ', a dit le poète. Eh bien, moi qui aie participé à tous les Micad, je l’ai connu et j’étais là pour la naissance de Spring Technologies, voici juste 20 ans.

Il fallait à l’époque être fou ou visionnaire ou les deux pour croire à l’avenir de la CAO telle qu’elle existait - peu performante, peu ergonomique et excessivement chère. C’est pourtant le pari qu’on fait les créateurs de Spring et ils ont eu raison, puisque leur société a prospéré, existe encore et semble prête à affronter de nouvelles décennies sous la bannière du PLM.

Notons que la société vient de signer avec ServiWare, spécialiste de la distribution de matériels informatiques pour les applications scientifiques et techniques, un contrat de partenariat pour la fourniture de matériels et de services informatiques à ses clients. Désormais, Spring Technologies associera ServiWare à l’ensemble de son offre matérielle, depuis l’analyse des besoins jusqu’à la fourniture et l’installation des équipements, ainsi que pour les interventions liées à la maintenance ou à l’optimisation des infrastructures informatiques.

 

2. Du côté de la fabrication et du prototypage

Pour la première fois Alma héberge l’activité Sapex dont il a pris la majorité du capital mi-2002, devenant ainsi le leader de la CFAO-Tôlerie en France.

Si les réseaux commerciaux sont maintenant unifiés, l’unification des produits n’est pas encore faite et les utilisateurs de Tol/X vont se voir proposer une migration rapide vers la gamme Act/Cut, notamment à l’occasion de la sortie de la version 3.2 de ce logiciel qui arrivera à l’été.

Celle-ci gérera notamment la notion de tourelle pour prendre en compte l’organisation du travail sur les poinçonneuses et de nouvelles fonctionnalités de poinçonnage-grignotage seront ajoutées.
Au-delà des fonctions de programmation, un module d’estimation du coût d’une pièce sera aussi intégré et pourra travailler en liaison avec les outils de GPAO de l’entreprise.

Enfin, à côté de cela, le groupe Alma-Sapex prend aussi la distribution de l’offre de CAO Solid Edge d’EDS PLM Solutions.

Le monde du prototypage rapide prend de plus en plus l’orientation de la fabrication rapide ou encore e-Manufacturing. Cela est rendu possible par l’arrivée de méthodologies de travail novatrice et de nouveaux matériaux.

Ainsi chez EOS l’arrivée des matériaux en poudre de 20 µm à base de bronze d’acier permet de fabriquer rapidement par frittage laser des outils convenant à de la production en série. C’est la technologie DirectTool.

Notons aussi l’annonce d’un nouveau matériau, l’Alumide, un polyamide chargé en aluminium qui présente de bonnes propriétés de finition, en plus de sa grande résistance mécanique et thermique. Il permet la réalisation de produits finis.

DP Technology enrichit sa gamme d’outils de FAO Esprit 2003 avec SolidMillTurn un logiciel qui répond aux besoins des utilisateurs souhaitant faire du tournage multi-axes, multi-broches, multi-tourelles et outils motorisés, pour des usinages en 2 à 5 axes simultanés.

Quel outilleur n’a pas un jour fabriqué un outillage à perte parce qu’il s’est trompé dans l’établissement de son devis à cause d’une subtilité d’usinage qu’il n’avait pas vu dans l’urgence de la réponse ?

C’est pour éviter ces déboires que Matérialise, société belge spécialisée dans la fabrication rapide, présente Magics Tooling Expert. Ce logiciel comporte un ensemble d’outils d’analyse capables de définir à partir d’un modèle CAO de pièce à obtenir, le plan de joint d’un outil, de gérer les angles de dépouille et les contres-dépouilles, de déterminer les épaisseurs de parois.

A l’issue de cela, le logiciel visualise systématiquement et automatiquement les zones problématiques permettant d’anticiper les difficultés et donc les surcoûts d’usinage. Le logiciel propose aussi les gammes d’usinages utilisables, ce qui permet de définir rapidement le coût total de l’usinage et de fournir ainsi un devis beaucoup plus précis.

Les essais menés montrent que le prix final d’usinage des pièces tests a été dans une fourchette inférieure à 10 % par rapport aux estimations fournies.

Sescoi renforce son offre FAO avec l’arrivée de la version 16 de WorkNC. Principale nouveauté, l’arrivée d’une interface unifiée pour l’ensemble des modules. De plus, celle-ci adopte des menus métiers qui parlent le langage des utilisateurs.

Notons aussi l’approche orientée process pour les ébauches et les reprises d’ébauche, qui permet d’augmenter le flux de travail entre la FAO et les directeurs de commande numérique, avec des temps de calcul divisés par un facteur de 3 à 6. Enfin le module d’usinage 5 axes continus annoncé l’an passé est effectivement disponible.

Du côté de la gestion de production, WorkPlan adopte un nouveau module de planning lui aussi plus ergonomique et plus rapide.

Stop ! Pour ne pas vous épuiser, j'arrête là. Et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour finir cette visite guidée. Nous parlerons de matériel, d’applications métiers, de calcul et de simulation, de visualisation et de quelques autres nouveautés.

D'ici là, profitez bien du beau temps...

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis bientôt 22 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles