Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Semaine chargée que cette semaine malgré les vacances scolaires. ESI Group signe un accord CAA V5 avec Dassault Systèmes. L’intégrateur Spring Technologies retrouve son indépendance et EADS Matra Datavision devient MDT Visio

 

ESI adopte CAA V5

A l’instar d’un certain nombre d’éditeurs dans le domaine du calcul et de la simulation (MSC.Software, LMS…), l’éditeur français ESI Group vient d’annoncer lors du Daratech Summit à New York son intention d’adopter la plate-forme technologique CAA V5 de Dassault Systèmes comme base de développement de ses prochaines générations d’outils de simulation multi-physique de prototypes numériques.

Les premières applications à bénéficier de cet accord seront la simulation de crash et la simulation des procédés d’emboutissage, avec prise en compte réaliste de la physique des matériaux. Les premiers développements devraient arriver sur le marché d’ici un an. Voilà qui facilitera donc l’intégration entre ces applications et Catia. On parle déjà d’outils de vérification à la volée de la possibilité d’emboutissage d’une pièce dès les phases amont de conception ou d’utilisation des résultats de simulation d’emboutissage pour alimenter les outils de simulation de l’usine numérique tel Delmia.

Par contre, à l’inverse des autres éditeurs, ESI Group ne semble pas vouloir, malgré cet accord, abandonner sa plate-forme de développement propriétaire (POE). ESI devrait ainsi mener de front le développement de ses applicatifs sur les deux plates-formes, afin de garantir son indépendance. Une voie qui devrait séduire les utilisateurs des solutions concurrentes de Catia, qui auraient pu avoir peur d’être obligés d’adopter contre leur gré une partie de l’architecture V5.

Dans le même temps, ESI Group annonce aussi sa volonté d’acquérir la société suisse Calcom spécialisée dans les outils de simulation pour la fonderie et la métallurgie, connue pour son logiciel Calcosoft en simulation de coulée continue. Calcom était aussi distributeur en Europe du logiciel ProCast dont ESI a racheté les droits fin 2002. ESI Group renforce ainsi un peu plus son pôle métallurgie en étendant le spectre des procédés simulés.

 

Spring retrouve son indépendance

Près de trois ans après être entré dans le giron du groupe allemand Cenit, l’intégrateur français Spring Technologies retrouve son indépendance. Il faut dire que Cenit a depuis 2000 largement revu à la baisse ses ambitions internationales puisqu’il s’est débarrassé de ses activités canadiennes et britanniques, qui plombaient ses résultats. Il prend d’ailleurs le même prétexte pour expliquer la cession de Spring.

Il est vrai que l’intégrateur français a marqué le pas en 2002 avec une croissance nulle, son chiffre d’affaires stagnant à 17 M€, ce qui s’est traduit par une perte de 1 M€. Mais dans le marché actuel, maintenir son chiffre d’affaires est une performance que bien peu d’acteurs ont réussi à atteindre, même au prix d’un déficit.

Gilles Batier et François Thierard, les deux dirigeants de Spring Technologies qui ont racheté la société sont confiants dans l’avenir : ' Cet accord va nous permettre de retrouver une autonomie de décision stratégique adaptée à notre marché et une meilleure réactivité aux demandes de nos clients. Il aura également un impact positif sur les résultats de notre société dès le premier trimestre 2003, par une diminution importante des coûts de structure '.

Il faut dire aussi que Cenit est essentiellement axé sur l’offre PLM autour de Catia et sur son intégration avec l’ERP de SAP, alors que Spring a toujours su maintenir un équilibre entre ses activités PLM autour des logiciels de Dassault Systèmes et celles autour de l’offre de PTC (Cadds et Pro/Engineer), tout en développant une activité d’intégration de ces deux offres avec l ERP de SAP. De plus, Spring développe aussi ses propres logiciels dans le domaine de la simulation d’usinage (NC Simul) et de la Geide (Raft, ODM2). Il est aussi très actif dans le monde de la formation avec sa filiale CAD Ecole.

Les intérêts des deux sociétés n’étaient donc pas similaires, ce qui explique en grande partie la séparation. Mais au-delà de la séparation financière, les deux sociétés vont continuer à se représenter mutuellement des deux côtés du Rhin, notamment pour la distribution de leurs logiciels respectifs.

 

EADS Matra Datavision devient MDTVision.

Ça  y est Matra Datavision est définitivement mort. Une page de l’histoire de la CFAO est tournée.

La filiale de EADS donc le rachat par IBM avait été annoncé en octobre dernier, est officiellement passé dans le giron de Big Blue au premier janvier. Mais il fallait lui trouver un nouveau nom, car il était hors de question de garder EADS et Matra dans son patronyme. Restait Datavision, mais cela ramenait aux origines de la société en 1979 avant qu’elle entre dans le giron de Matra un an plus tard. Les spécialistes du marketing ont donc contourné la difficulté en travaillant autour du diminutif de la société : M-DTV. Ainsi est né MDTVision.

Cette filiale à 100 % d’IBM est rattachée à la division Business Consulting Services dont elle forme, tout au moins en France, l’ossature de l’activité PLM. D’ailleurs c’est Cosme de Moucheron, vice-président des opérations services PLM Europe pour IBM qui assumera également le rôle de PDG de MDTVision.

 'Nous entendons bien profiter du fait que nous représentons la première force de services dans le domaine du PLM en Europe pour continuer à enregistrer une croissance à deux chiffres, d’autant que nous souhaitons développer cette activité d’intégrateur autour des principaux systèmes hétérogènes présents sur le marché et chez nos clients '.

Qu'on se le dise dans les chaumières !

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus 
http://www.esi-group.com 

- http://www.spring.fr

http://www.mdtvision.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis bientôt 22 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles