Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J'ai eu au cours des derniers jours l'occasion de 'jouer' avec un certain nombre de nouvelles versions des principaux logiciels de conception mécanique. Comme à l'accoutumé toutes sont présentées par leurs éditeurs respectifs

Mais franchement,  a-t-on jamais vu un éditeur annoncer une nouvelle version moins performante que la précédente ? Et même lorsque ce fut le cas, les spécialistes du marketing ont toujours su trouver des arguments permettant de faire illusion. Au moins jusqu'à ce que les utilisateurs mettent le logiciel en production.

De plus, les logiciels de conception sont maintenant de véritables 'monstres' dont il est difficile de faire le tour lors d'une prise en main de deux heures, surtout lorsque l'on est pas un utilisateur quotidien.

Bref, dans ces conditions, juger de la performance d'une nouvelle version me paraît présomptueux. Je me contenterai donc de mettre en exergue pour chacun d'entre eux que ce qui m'en est resté au bout de quelques jours.

Ce que je retiens de SolidWorks 2003 réside moins dans les fonctionnalités de conception que dans les réels efforts faits pour prendre en compte la problématique globale d'un bureau d'études. A l'instar de son concurrent Solid Edge Insight V12, la suite d'outils SolidWorks Office Professional assure maintenant à la fois la conception et la gestion des données techniques du groupe de travail avec l'intégration de PDMWorks, logiciel issu de la reprise de DesignSource Technology en juin dernier.

Si l'on ajoute à cela l'intégration de CosmosXpress, une version, certes limitée mais très simple d'emploi du logiciel d'analyse CosmosWorks, destiné à donner le goût du calcul, cette suite couvre la plupart des besoins d'une PME. Et si cela n'est pas suffisant, on peut toujours compléter la solution avec Cosmos pour les calculs les plus complexes et SmarTeam si l'on souhaite aller vers une démarche PLM.

SolidWorks Office Professional voudrait être au bureau d'études ce qu'est devenu Microsoft Office Professional à l'environnement de bureau qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Attention toutefois à ne pas générer les mêmes aversions. SolidWorks en est conscient. C'est pourquoi il entend aussi jouer sur l'affectif de ses utilisateurs en souhaitant créer un véritable réseau via l'Internet avec des outils comme 3D ContentCentral. Ce véritable forum offre la possibilité à l'utilisateur de trouver auprès de collègues utilisant le même logiciel, des modèles de pièces répondant à ses besoins. Plutôt que de réinventer la roue on essaye de la trouver dans le 'bon format' auprès de collègues. On renforce ainsi l'aspect famille ou club autour du produit, afin de garantir la fidélité des utilisateurs.

Chez EDS PLM Solutions, la problématique est différente. Il s'agit maintenant de tenir les promesses faites aux clients d'UGS et de SDRC après le regroupement des deux entités à l'été 2001. Très vite une road map de convergence d'Unigraphic et d'I-Deas en plusieurs étapes a été présentée, aboutissant fin 2004 à un logiciel unifié baptisé NX. La première étape annoncée était la sortie d'Unigraphics NX1 prévue pour le troisième trimestre 2002.

L'automne arrivant, on attendait donc EDS PLM Solutions au tournant. De fait, les utilisateurs d'Unigraphics ne seront pas trop perturbés. Ils vont retrouver leurs marques habituelles avec quelques améliorations issues d'I-Deas comme le sketcheur et surtout une plus grande interopérabilité entre les modèles issus des deux systèmes grâce à NX Gateway. EDS PLM semble donc être capable de se tenir au calendrier annoncé.

 Prochain rendez-vous le printemps 2003 avec la sortie de I-Deas 10 NX Series. Pour être complet, cette version met aussi fortement l'accent sur l'intégration des savoir-faire, tant de conception et que de production, dans des assistants afin de pouvoir les réutiliser facilement. Une démarche initialisée avec les technologies Knowledge Fusion et Wave.

Autre poids lourd de la conception mécanique Dassault Systèmes avec sa gamme V5. L'arrivée de la V5R10, hasard, miracle du marketing ou air du temps, est, elle aussi, placée par son éditeur sous le symbole de l'intégration des savoir-faire.

Cette V5R10 est la première version où Catia, Delmia, Enovia et SmarTeam sont synchronisés. Cela permet de présenter un produit dit d'Entry PLM' en couplant Catia V5 P1 avec SmarTeam. Une manière comme une autre de se préserver de la montée en puissance de SolidWorks Office ou Solid Edge Insight.

Pour les utilisateurs souhaitant plus de fonctionnalités, Catia dispose d'une meilleure intégration avec Enovia notamment dans le cadre du travail collaboratif avec Work Package Exchange, ainsi que pour la gestion des résultats de calcul. Notons que si Enovia LCA nous semble avoir bien évolué, il faudra certainement attendre jusqu'à la V12 pour pouvoir disposer d'un produit aussi performant que ce qui a été annoncé à l'origine.

Enfin, pour la petite histoire, quelques jours après l'annonce de cette version 'Connected by Knowledge', Dassault Systèmes à fait l'acquisition du britannique KTI et de sa technologie Icad. Bernard Charlès a alors reconnu que le module KBE de Catia V5 était très simpliste et deviendrait l'entrée de gamme, les choses sérieuses en ce domaine relevant dans le futur d'Icad. Faudra-t-il encore que ce logiciel soit réécrit sous l'architecture V5.

A la semaine prochaine.

Jean-François Prevéraud

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis bientôt 22 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles