Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
J'ai pu jouer cette semaine avec le premier supercalculateur de bureau lors de ma rencontre avec Colin Hunter, fondateur et CEO d'Orion Multisystems, de passage à Paris.

Quel ingénieur n'a pas rêvé un jour de disposer d'un supercalculateur sur le coin de son bureau ? Cela est maintenant possible avec les super-ordinateurs qu'Orion Multisystems commence à proposer.

En effet le modèle desktop DT-12 comporte un cluster de 12 nœuds lui conférant une performance de 28 GFlop en crête et 14 GFlop en régime continu, le tout pour moins de 10 K€. De son côté, le tout nouveau modèle deskside DS-96 comporte un cluster de 96 nœuds lui conférant une performance de 230 GFlop en crête et 110 GFlop en régime continu. Il est proposé à moins de 100 K€.

Ces machines qui fonctionnent sous Linux, utilisent 1 ou 8 cartes Orion Processor Array, comportant chacune 12 processeurs x86 accompagnés en option d'autant de disques durs 2,5"d'une capacité de 20 à 100 Go. La capacité de stockage totale de la DS-96 peut ainsi atteindre 9,6 To, alors que la mémoire varie de 48 à 192 Go.

 

' Notre objectif avec ces machines est de proposer à un utilisateur les performances d'un supercalculateur avec la convivialité d'un PC. Ainsi, il suffit de basculer l'interrupteur et le système est opérationnel au bout de 90 secondes, le tout dans un environnement de bureau ', explique Colin Hunter, fondateur et CEO d'Orion Multisystems, que j'ai eu le plaisir de rencontrer lors de son bref passage à Paris.
Et l'on peut faire confiance à cet homme qui vous annonce tranquillement qu'il va révolutionner le monde des stations de travail très haut de gamme, puisqu'il a déjà été à la base de Ready Systems dans le domaine des systèmes d'exploitation temps réel et de Transmeta dans le domaine des processeurs à faible consommation.

' L'originalité de nos machines réside dans leur architecture en cluster basée sur des cartes comportant 12 nœuds, ce qui permet d'obtenir des performances importantes, et sur l'emploi de processeurs très économes en énergie car employant entre autres la technologie d'ajustage en temps réel de leur consommation à la puissance de calcul demandée que nous avions développé chez Transmeta. Au final, chaque nœud consomme de l'ordre de 10 W. Cela permet d'avoir une machine à 96 processeurs qui ne consomme que 1 500 W alors que le PC monoprocesseur qui orne votre bureau en consomme plus de 200 '.
Une voie qui semble ne pas avoir atteint ses limites puisque Colin Hunter espère doubler le nombre de processeurs dans ses machines sans en augmenter la consommation d'ici la mi-2006.

Orion Multisystems qui a débuté ses ventes de DT-12 en octobre dernier aux USA, et viens juste d'y annoncer le DS-96, s'intéresse fortement à l'Europe et à l'Asie. ' Alors qu'aux USA nous avons opté pour un modèle de ventes directes, nous sommes actuellement en cours de négociation avec des distributeurs pour les autres régions du monde. Il est d'ailleurs intéressant de noter que plusieurs machines DT-12 sont déjà installées en Europe  ', précise Marc Adams, Vice-President Sales & Marketing d'Orion Multisystems.

Notons parmi les autres projets d'Orion Multisystems la volonté de profiter de la faible consommation de ses machines pour carrément en proposer une version portable destinée à accompagner les ingénieurs sur le terrain, notamment dans le domaine de la prospection pétrolière.

Actuellement une cinquantaine de clients utilisent des machines de type DT-12 pour des applications liées aux sciences de la vie et de la terre, l'ingénierie, la production, l'analyse financière ou les médias et divertissements.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.orionmulti.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis plus de 23 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu'à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles