Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Fujitsu Systems Europe lance SynfiniWay une plate-forme de services collaboratifs pour les applications de calcul. Une démarche plébiscitée à la fois par les utilisateurs et les éditeurs.

J'ai eu l'occasion de rencontrer récemment Pierre Lagier, directeur technique de Fujitsu Systems Europe, société qui propose une gamme intégrée de produits et de services, destinés aux utilisateurs d'infrastructure de calcul distribué ou de type cluster.

' Nous proposions dans les années 90 toute une gamme de grands calculateurs vectoriels largement diffusés dans l'industrie et les centres de calcul des universités. Mais à partir de l'an 2000, nous avons ressenti une nette orientation du marché vers les clusters Linux '.

Fujitsu Systems Europe a alors orienté son offre vers les cluster Linux, les serveurs multiprocesseurs SMP et les stations de travail, ainsi que vers la mise à disposition de ressources de calcul aptes à aider ses clients à traiter leurs pics de charge ou à faire face à des besoins évolutifs de calcul à la demande en mode ASP.

' Nous avons profité de cette évolution de notre offre pour interroger nos clients. Tous ont insisté sur la complexité informatique de ces solutions montantes, notamment pour les utilisateurs finaux, ainsi que sur la difficulté pour les services informatiques de gérer et maintenir des ressources hétérogènes distribuées. Une difficulté d'autant plus grande que les industriels ne se contentent plus de faire tourner un seul code de calcul, mais veulent en coupler plusieurs afin de résoudre des problèmes multiphysiques. D'où notre idée de développer une véritable plate-forme de services collaboratifs pour les applications de calcul distribué, capable de piloter ces processus à travers une interface unifiée. C'est ainsi qu'est né le service SynfiniWay ', raconte Pierre Lagier.

L'idée de base a été de choisir une approche orientée vers les projets à réaliser et non pas vers les systèmes à utiliser. ' Il faut que l'utilisateur reste dans son domaine d'expertise plutôt que de s'empêtrer dans la complexité informatique. Il lui faut pouvoir lancer facilement ses calculs, gérer simplement ses données, et obtenir rapidement ses résultats sur son poste de travail '. Pour cela, toutes les ressources de calcul accessibles par un utilisateur sont regroupées en un réseau virtuel où l'on accède via SynfiniWay, à travers une simple interface Web.

Le fonctionnement est simple. L'utilisateur lance depuis son navigateur, vers un poste directeur, une requête de service pour effectuer un calcul. Pour cela, il choisit de manière graphique l'enchaînement des tâches à réaliser et indique le ou les codes nécessaires, le nombre d'itérations et le jeu de données. L'enchaînement des tâches a, quant à lui, été défini et validé précédemment par l'administrateur en charge des workflows.

Le poste directeur gère à la fois les connexions avec les utilisateurs et leurs travaux, et il leur attribue des espaces de travail. Il recherche dans la communauté SynfiniWay des Service Managers (un par serveur ou cluster) disponibles et gère alors les échanges de données. Des Acquaintance Managers assurent des passerelles, cryptées ou non, entre des communautés SynfiniWay différentes. C'est le poste directeur qui retourne le travail fini à l'utilisateur. La facturation peut être faite au nombre d'heures de calcul lié à chaque travail ou par service demandé (groupe d'actions logiques lié à une application).

De fait, SynfiniWay présente les applications sous forme de services, aisément reliés par des séquences et des dépendances de données, afin d'automatiser tout le processus informatique. Plusieurs grands industriels, tel Airbus ou PSA, utilisent déjà SynfiniWay comme interface standard avec leurs procédés de simulation mécanique.

Dernier en date, le Centre Commun de Recherche d'EADS va utiliser SynfiniWay comme plate-forme de services collaboratifs entre ses sites de Paris et de Toulouse, accroissant ainsi notablement les ressources disponibles pour ses chercheurs. ' L'approche SynfiniWay recoupe totalement notre vision de l'utilisation de nos ressources informatiques distribuées par nos ingénieurs ', explique Guillaume Alléon, responsable du centre de calcul du CCR EADS. ' Nous allons utiliser SynfiniWay pour créer des liens entre les services offerts (logiciels de calcul et de conversion de données) tout au long de nos processus et gérer automatiquement les mouvements de données entre les tâches. Cela nous permettra de créer des processus plus rapides et plus résistants aux pannes du système, tout en garantissant une plus grande synchronisation entre nos différents groupes de travail '.

L'approche SynfiniWay commence aussi à remporter l'adhésion des grands éditeurs dans le domaine du calcul et de la simulation. Ainsi ESI Group vient-il d'annoncer cette semaine qu'il homologuait la plate-forme SynfiniWay, notamment pour l'utilisation de son logiciel de simulation de collisions PAM-Crash. Les utilisateurs peuvent dorénavant se connecter au site ASP géré par Fujitsu Systems Europe, en utilisant une interface client SynfiniWay, qui assure une sécurité totale des serveurs de calcul, tout en gérant aussi le transfert automatique et le cryptage des données entre le serveur et le poste de travail.

Vincent Chaillou, directeur général délégué d'ESI Group estimait lors de cette annonce : ' Cette couche de logiciel est un élément essentiel pour accroître la confiance de l'utilisateur dans le modèle ASP et pour assurer l'expansion de cette méthode de livraison. Grâce à elle nous allons pouvoir faciliter l'accès des sous-traitants de l'automobile à PAM-Crash '.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.fujitsu.com/uk/services/hpc

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles