Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La semaine de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Chose promise, chose due, voici la relation de l’expérience de Pomagalski en GDT, rencontré lors de la présentation de Teamcenter 2005.

Après la mer la semaine dernière, avec les Chantiers de l’Atlantique, en route cette semaine pour la montagne avec James Paradon, directeur des systèmes d’information du fabricant de remontés mécaniques Pomagalski.

Cette société de la banlieue de Grenoble a été créée en 1936 pour développer les premiers téléskis qui ont été installés à l’Alpe d’Huez. Elle emploie maintenant 310 collaborateurs dans 11 filiales, 6 en France pour la production des différents éléments et 5 à l’étranger plus orientées vers la conception des produits en collaboration avec les clients locaux et les services de maintenance.

Outre les téléskis Pomagalski propose aussi des télésièges, des télécabines des téléphériques, des convoyeurs aériens industriels et participe à des applications spéciales comme le funiculaire de Montmartre ou la grande roue de Londres. En juin 2000, Pomagalski a fusionné avec son concurrent italien Leitner.

La première application informatique que nous avons déployée conjointement a été dès 2001 l’ERP Movex, notamment pour les aspects comptables ', se rappelle James Paradon. ' En 2003 s’est posé le problème du renouvellement de l’outil CAO CAD 400 en place chez Leitner. Parallèlement nous souhaitions aussi faire évoluer notre parc en France, alors constitué de Strim 100, d’I-Deas et d’une vingtaine de licences Autocad, avec comme idée de pouvoir travailler en commun sur de nouveaux projets, ou tout au moins de standardiser nos processus de conception et de partager les principaux composants de nos appareils. Ainsi est né en 2002 notre projet PLM '.

La consultation menée alors a conduit à examiner les offres d’Autodesk pour Inventor, Matra-Datavision, PTC et UGS, à la fois pour les outils de conception et de GDT. ' Notre ambition était de disposer d’un référentiel produit unique pour le groupe afin de centraliser les données techniques dans une même base de données et d’unifier nos méthodes de conception et de définition de nos produits. Pour cela nous devions choisir un outil de conception 3D unifié et disposer d’un outil de GDT permettant de partager l’information entre tous nos sites afin de faciliter la collaboration et homogénéiser nos données '.

Finalement c’est UGS qui a été retenu en septembre 2003 avec son offre NX pour la conception et Teamcenter pour la GDT. ' La durée importante de cette phase a été due à la difficulté de trouver un modèle de données commun qui satisfasse tous les acteurs '. Cet écueil franchi l’installation des systèmes et la formation des utilisateur s’est échelonnée de décembre 2003 à mars 2004. Il a fallu notamment durant cette période faire migrer la base de données I-Deas, soit plus de 8 000 articles.

De fait, la collaboration entre les sites français et italien est effective depuis le printemps de cette année. Elle permet par exemple de concevoir et de faire réaliser les passerelles en France et les motorisation en Italie, puis de rassembler le tout pour faire un montage à blanc sans qu’il y ai de problème.

Actuellement ce qui tourne parfaitement c’est l’étude des véhicules, des éléments de lignes et des éléments de gare à l’aide de NX2 dans l’environnement Teamcenter, en gérant les données historiques issues d’I-Deas et les nouvelles données venant de NX2. Nous savons aussi gérer les nomenclatures et nous avons mis en place un premier niveau de collaboration entre la France et l’Italie autour d’échange de données NX '.

Nous allons maintenant développer la collaboration entre nos différents sites en automatisant la synchronisation des bases de données et en gérant nos processus. De plus nous allons gérer dans Teamcenter les données créées à l’aide de SolidWorks par notre filiale Sigma qui s’occupe des cabines. Enfin, nous mettrons en place NX puis Teamcenter dans notre filiale Skirail '.

A horizon début 2006, nous souhaitons aussi assurer l’intégration de notre approche PLM avec l’ERP Movex et assurer la gestion des configurations ‘’affaire’’ dans notre outil de PLM, à la fois suivant l’approche technique et documentaire, ainsi que traçabilité '.

Voilà qui conclu une saison de reportages. Bonne vacances à toutes et à tous.

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis plus de 23 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles