Nous suivre Industrie Techno

...la science

C. D. , J.-F. P. , T. M.

Les nominés sont

Pierre Deny

Le miroir du télescope Herschel

Suite à l'abandon du projet Hubble, les espoirs des astronomes se reportent sur le télescope spatial Herschel prévu pour 2005. Son miroir primaire en céramique, de diamètre 3,5 m (le plus grand jamais réalisé !), lui permettra de capter un maximum de lumière tout en restant suffisamment léger pour équiper un satellite : 250 kg au lieu de la tonne et demie prévue pour une conception classique en verre. Mais la réalisation de pièces de grandes dimensions en céramique était jusqu'à présent considérée comme impossible. Boostec, jeune PME tarbaise, a fait sauter ce verrou technologique en assemblant parfaitement douze pétales de SiC par brasure à 1 400 °C, pour une épaisseur finale inférieure à 3 mm ! Cet exploit lui assure de nombreux autres contrats avec l'ESA.

Jean-Marie Mackowski

Miroirs interférentiels à très faibles pertes optiques

Le laboratoire des matériaux avancés du CNRS est spécialisé dans l'étude, la réalisation et la caractérisation de couches minces. Il exploite les recherches théoriques et expérimentales, menées sous la direction de Jean-Marie Mackowski, sur les causes d'absorption et de diffusion optique dans les couches diélectriques déposées sur les miroirs. Des machines de dépôt, ainsi qu'une technologie de retouche robotisée ont été développées, afin de compenser toute anomalie. À la clé, des miroirs aux performances exceptionnelles (absorption et diffusion inférieure au ppm) tels ceux développés notamment pour l'interféromètre franco-italien Virgo, qui devrait être le premier instrument au monde capable de détecter les ondes gravitationnelles. Avec, en prime, une commande de miroirs pour le projet américain concurrent, Ligo.

Laurent Tavian

Le système de refroidissement du LHC

Tout jeune ingénieur, il est tombé dans l'hélium liquide ! D'abord au groupe de cryogénie du CEA, puis, depuis 1990, au Cern. Sa grande oeuvre est le système de refroidissement des accélérateurs du LHC (Large Hadron Collider) qui, avec ses 27 km de circonférence, est la plus grande installation supraconductrice au monde : 2 000 cryoaimants refroidis à 1,8 Kelvin. Surtout, sur un prototype réalisé en 2003, le niveau de rendement a doublé par rapport à tout ce qui pouvait exister, pour atteindre 30 % d'un cycle de Carnot. Ce projet, Laurent Tavian l'aura pris à la racine, depuis les études liminaires du système cryogénique à l'hélium superfluide, puis de la recherche de partenaires industriels, de l'animation des groupes de travail... jusqu'à prendre la tête, en 2002, du groupe de travail cryogénie qui démarrera et exploitera ce "frigo" hors du commun.

Pierre Deny

- PDG de Boostec Industries - 54 ans - Polytechnicien

Jean-Marie Mackowski

- Directeur du laboratoire des matériaux avancés IN2P3 du CNRS - 61 ans - Ingénieur du Cnam - Thèse sur les verres semi-conducteurs à l'Université Claude-Bernard de Lyon-1, - Docteur Arts & Métiers

Laurent Tavian

- Directeur du groupe de cryogénie des accélérateurs du Cern - 45 ans - Ingénieur des Arts et Métiers - En parallèle, il donne des cours de cryogénie, au Cern comme à l'IUT d'Orsay

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0863

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

...un projet industriel

...un projet industriel

Les nominés sont Laurent Malberti et Éric Romon Le chronotachygraphe numérique Le fameux système à disque papier embarqué dans les camions pour[…]

...un entrepreneur

...un entrepreneur

...l'innovation

...l'innovation

...le développement durable

...le développement durable

Plus d'articles