Nous suivre Industrie Techno

La rétine artificielle allège le traitement d'images

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,
La rétine artificielle allège le traitement d'images

Réalisé pour la DGA, Caladiom vise les applications militaires, mais est aussi approprié pour la surveillance d'infrastructures civiles, la détection d'incendies ou l'aide à la conduite de véhicules.

© D.R.

- Grâce aux prétraitements réalisés directement au niveau des pixels, la caméra de surveillance bénéficie d'une consommation très réduite.

Le capteur optique Caladiom est destiné à la surveillance et au renseignement nomade de longue durée dans les zones isolées ou à haut risque. C'est en fait une caméra qui se présente dans un boîtier d'environ un litre de volume renfermant toute l'électronique de traitement d'images. Jusque-là, rien de bien étonnant. Il faut se pencher sur le capteur d'images de 200 x 200 pixels pour déceler l'innovation. « Le senseur lui-même est une rétine programmable. La majorité des traitements d'images se fait en parallèle sur autant de processeurs qu'il y a de pixels », indique Jean-Luc Maillart, responsable du traitement du signal et images chez Bertin Technologies. Son secret est de recourir à une rétine artificielle qui traite les images, en parallèle, au plus près de l'endroit où elles sont captées, c'est-à-dire au niveau de chaque pixel. Comment ? Chaque pixel contient un processeur associé à une mémoire de 45 bits. La première couche de traitement se fait donc dans la rétine au plus près de la captation des photons. Résultat, la capacité mémoire et de traitement électronique nécessaire à l'analyse d'images est fortement réduite. Et du même coup, la consommation de l'ensemble s'écroule : 1,8 W seulement ! Dans sa version nomade, Caladiom est alimenté par un boîtier contenant 9 piles qui lui confère une autonomie de 11 jours en surveillance 24 heures sur 24. Ce boîtier peut être adapté à des missions plus longues sans intervention.

Le réseau de processeur de la rétine caractérise, par exemple, le bruit de scène (vent, nuage, etc.), les mouvements, les formes ou encore réalise l'extraction de contour. La rétine est pilotée par un processeur, baptisé cortex électronique, qui réalise les traitements de haut niveau d'analyse de situation et transmet l'alerte si l'un des scénarios prédéfinis est décelé. La présence d'une personne dans une zone, le franchissement d'une limite, la discrimination d'un piéton et d'un véhicule sont certains des critères d'alerte programmables.

La caméra peut aussi bien être commandée et paramétrée localement sur un PC qu'à distance via une liaison Ethernet ou Wi-Fi.

UNE INNOVATION PRIMÉE

- Le capteur optique Caladiom a valu à Thierry Bernard de l'Ensta (École nationale supérieure de techniques avancées), Jean-Luc Maillart de Bertin Technologies, Éric Stiée de la DGA (Direction générale de l'armement) et Jean-Jacques Yon du CEA-Léti, le 34e prix ingénieur général Chanson. Ce prix récompense, depuis 1972, des travaux faisant progresser les technologies de l'armement terrestre, comportant une part certaine d'innovation, mais suffisamment concrets pour trouver des applications pratiques.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Caméra de sécurité

Caméra de sécurité

Destinée aux TPE/PME, cette caméra offre des fonctionnalités de haute qualité comme la technologie VIQS (Variable image quality in specified area), la[…]

Colonne lumineuse avec système de supervision

Colonne lumineuse avec système de supervision

Filtre de soudage

Filtre de soudage

Solution sécurisée de télémaintenance

Solution sécurisée de télémaintenance

Plus d'articles