Nous suivre Industrie Techno

La régénération cellulaire rendue possible par des microcapsules

Stéphanie Cohen
En couplant la transplantation de cellules nerveuses à des microcapsules, la croissance de neurones chez la souris devient possible
Des chercheurs de l' université de Cornell aux Etats-Unis ont réussi à entraîner la croissance et la différentiation de neurones chez la souris. Pour ce faire, ils ont utilisé une technique de transplantation de cellules nerveuses couplées à des microcapsules remplies d'un facteur de croissance, la neutrophine.

Ce composé, qui permet la survie des neurones, ne peut être injecté dans tout l'organisme du fait de ses effets secondaires. Il risque en effet d'entraîner la croissance d'autres cellules que les cellules nerveuses ce qui aurait des conséquences dangereuses. 

D'où l'intérêt de posséder un système de relargage local. Grâce à ce système décrit dans la revue Nature biotechnology du mois d'octobre, les scientifiques créent un micro-environnement favorable à la régénération cellulaire sans conséquence sur le reste de l'organisme

La réussite de ces tests permet d'entrevoir des solutions pour les maladies neurodégénératives telles que la maladie d'Alzheimer.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles