Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

"La réduction du coût des lanceurs est notre défi majeur"

Sujets relatifs :

, ,

L’Europe du spatial se transforme pour prendre le virage du new space, affirme Daniel Neuenschwander, le directeur du transport spatial à l'Agence spatiale européenne. Indispensables à sa souveraineté et confrontés à des mutations tant technologiques qu’économiques, les lanceurs sont en première ligne.

Industrie & Technologies - Comment l’Europe fait-elle face au new space ?

Daniel Neuenschwander - Le secteur spatial vit une évolution d’ampleur marquée par un nombre croissant d’acteurs institutionnels, l’arrivée de nouveaux acteurs privés, de nouvelles méthodes de production, de nouveaux marchés… Le tout à un rythme accéléré. SpaceX et Blue Origin donnent une nouvelle impulsion au secteur et lancent un défi de taille à l’Europe. C’est aussi une opportunité pour se demander d’où nous venons, ce que nous faisons bien et ce que nous devons améliorer. D’ores et déjà, l’Europe du spatial a relevé le défi et s’est lancée dans une transformation profonde.

La pression de SpaceX sur les prix du marché des lancements est énorme…

Ariane 5, qui a longtemps dominé le marché commercial accessible, fait face à de nouveaux concurrents qui mettent en danger sa position. Mais les acteurs américains qui remportent des contrats de lancement auprès d’opérateurs privés ou d’institutions en Europe pratiquent des tarifs parfois plus que doublés auprès des institutions américaines. Le spatial n’est pas soumis aux règles du libre marché. Quoi qu’il en soit, la réduction du coût des lanceurs est notre défi majeur aujourd’hui. Et c’est l’objectif premier d’Ariane 6, dont la production vient de démarrer.Ariane 6 doit être moitié moins chère qu’Ariane 5.

Cela sera-t-il suffisant ?

Ariane 6 et Vega C constituent la meilleure réponse que l’Europe a pu donner en 2014 à la concurrence accrue. Depuis, la pression sur les prix s’est encore accentuée. À nous de trouver les bonnes réponses pour rester dans la course à la compétitivité. Mais développer en quelques années Ariane 6 représente déjà une énorme accélération. J’attends la fin de la phase de développement, puis la livraison des premiers lanceurs dans les objectifs de coût, de délais et de performances. Enfin, il faudra réussir la mise sur le marché d’Ariane 6. Et là, si le prix est un facteur clé de compétitivité, il n’est pas le seul.

Sur quoi peuvent jouer Ariane 6 et Vega C, en dehors du prix ?

D’abord sur la fiabilité, largement démontrée par Ariane 5 et Vega. Nombre de clients sont prêts à payer plus cher pour cette fiabilité. Mais aussi sur la flexibilité du service. À la différence d’Ariane 5, Ariane 6 pourra déployer des constellations de satellites grâce au moteur Vinci de son étage supérieur qui est réallumable dans l’espace. Avec Ariane 6, dans ses versions 62 et 64, et Vega C, l’Europe se dote de capacités adaptées aux évolutions du marché. Surtout, elle s’assure de répondre à tous les besoins institutionnels. Il ne faut pas oublier que le premier objectif du programme du transport spatial reste d’assurer à l’Europe un accès autonome à l’espace. C’est une question de souveraineté.

En quoi les lanceurs[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1021-1022

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

[Bourget] Airbus et Comat signent un partenariat R&D de long terme dans le spatial

[Bourget] Airbus et Comat signent un partenariat R&D de long terme dans le spatial

Airbus et Comat, qui fabrique notamment des moteurs ioniques pour nanosatellites, ont profité du salon du Bourget pour signer le 18 juin un[…]

18/06/2019 | SpatialAirbus
La nacelle du Stratobus de Thales Alenia Space est validée par le CNIM

La nacelle du Stratobus de Thales Alenia Space est validée par le CNIM

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Lanceurs : sur la piste du réutilisable low cost

Analyse

Lanceurs : sur la piste du réutilisable low cost

Plus d'articles