Nous suivre Industrie Techno

La récupération d'énergie par des films minces piézoélectriques, c’est possible

Ridha Loukil
La récupération d'énergie par des films minces piézoélectriques, c’est possible

Convertir la pression mécanique en électricité

Des chercheurs australiens ont, pour la première fois, démontré la capacité de films minces piézoélectriques à transformer la pression mécanique en électricité.

Combiner le potentiel des matériaux piézoélectriques à convertir la pression mécanique en énergie électrique et le procédé de fabrication des puces électroniques pour réaliser des couches minces. Telle pourrait être la formule providentielle pour l’obtention de générateurs d’énergie piézoélectriques capables de rendre les produits portables complètement autonomes en électricité. Des chercheurs australiens de l’Université RMIT viennent de démontrer la faisabilité de ce couplage. Leur résultat est publié dans le journal Advanced Functional Materials.

Selon les chercheurs, cette démonstration prouve la faisabilité de dispositifs piézoélectriques intégrés dans des chaussures de course pour recharger les téléphones mobiles à partir de la pression des pieds contre le sol, ou dans le corps humain pour alimenter les stimulateurs cardiaques à partir de la pression artérielle.

Le concept de récupération d'énergie avec des nanomatériaux piézoélectriques a été démontré sur le plan scientifique. Mais sa réalisation bute sur des problèmes de complexité de structures et des difficultés de fabrication de masse. Selon les chercheurs australiens,  leur utilisation sous forme de revêtements en couches minces, fabriqués par les technologies courantes en microélectronique,  offre une solution. Le principal défi est de trouver le moyen d’amplifier l’énergie produite par ces revêtements pour subvenir aux besoins du produit portable.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus, cliquer ici

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

« L’association de l’industrie avec les scientifiques permettra de connaître la vitesse de formation de l’hydrogène naturel dans le sol », avance le chercheur Alain Prinzhofer

Géochimiste spécialiste de l'hydrogène dit naturel, présent dans le sous-sol, Alain Prinzhofer est aussi directeur[…]

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Dossiers

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Plus d'articles