Nous suivre Industrie Techno

La puce mémoire universelle arrive

R. L.

Sujets relatifs :

, ,
La puce mémoire universelle arrive

Cette puce MRam est réalisée avec une finesse de gravure de 180 nm sur des galettes de 200 mm.

© D.R.

Freescale commercialise la première mémoire magnétorésistive pour une capacité de 4 Mbits.

On connaît les puces à mémoire DRam, SRam ou Flash. Il faudra maintenant compter avec la mémoire magnétorésistive MRam (Magnetoresistive Random Access Memory). La première puce de ce type est commercialisée par Freescale, l'ex-division semi-conducteurs de Motorola. Elle offre une capacité de 4 Mbits. Une version de 16 Mbits est dans les cartons.

Objet de recherche intense depuis dix ans, la MRam fait partie des mémoires dites universelles, destinées à terme à supplanter les mémoires à semi-conducteurs actuelles. Pour le stockage de données, elle utilise, non pas des cellules à transistors comme c'est le cas pour les mémoires à semi-conducteurs aujourd'hui, mais le principe d'inversion de polarité d'électrodes en matériau magnétique. Outre le fait d'être virtuellement inusable (car les charges magnétiques n'induisent aucun mouvement électronique), elle présente l'avantage d'allier la rapidité de la mémoire vive SRam et la non-volatilité de la mémoire Flash. De quoi, selon la société américaine, améliorer les produits électroniques en termes d'encombrement, de consommation, de performances et de coûts, et de donner naissance à de nouvelles applications.

Un nombre de cycles illimité

S'appuyant sur des technologies maison protégées par plus de cent brevets, la MRam de Freescale associe des électrodes en matériau magnétique pour le stockage des données à un circuit intégré en silicium pour la lecture/écriture. Elle offre un cycle de lecture/ écriture de 35 ns, comparable à celui d'une mémoire SRam. Et contrairement à la mémoire Flash, elle supporte un nombre de cycles illimité.

Cette première puce MRam est réalisée avec une finesse de gravure de 180 nm sur des galettes de 200 mm dans l'usine de Chandler (Arizona, États-Unis). Freescale prévoit de descendre à 130 nm puis à 90 nm. Organisée en 256 Kmots de 16 bits, la mémoire vise en priorité des applications embarquées basées sur des microcontrôleurs. Elle est proposée à 25 dollars l'unité par quantité de 1 000 pièces.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0881

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉLECTROMÉNAGER

Focus

ÉLECTROMÉNAGER

La cuisson vapeur à la recherche du goûtSeb veut redonner du goût à la cuisson vapeur en lançant le projet de recherche "saveurs vapeurs". Labellisé[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

Plus d'articles