Nous suivre Industrie Techno

La puce mémoire marie électronique et magnétisme

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
La puce mémoire marie électronique et magnétisme

Prototype de démonstration de mémoire CAN de NEC basé sur la Spintronique

NEC et l'Université de Tohoku, au Japon, ont développé la première puce mémoire du monde à contenu adressable. Elle utilise les principes de la spintronique.

Une autre piste pour la puce mémoire du futur : la mémoire à contenu adressable (CAM pour Content Adressable Memory). La première de ce type vient d’être développée par NEC en coopération avec l’Université Tohoku, au Japon. Elle est un produit de la spintronique, une nouvelle science mariant l’électronique et le magnétisme.

La spintronique vise à créer des circuits intégrés encore plus denses et plus performants en utilisant les propriétés magnétiques des électrons : le moment magnétique de spin. La mémoire CAM exploite cette propriété pour stocker des données. Ce procédé offre l’avantage d’être non volatile, c’est-à-dire que l’information se conserve en l’absence de courant électrique, comme pour la mémoire flash actuelle.

L’une des applications potentielles est de l’utiliser comme mémoire centrale des ordinateurs, au lieu et place des mémoires Dram actuelles (qui perdent leurs informations après coupure de courant), ce qui se traduirait par un démarrage instantané et une réduction de la consommation de courant.

Cette technologie se distinguerait selon NEC par un grand potentiel de miniaturisation des cellules mémoires, tout en offrant une vitesse élevée de 5 ns et une faible consommation de courant de 9,4 mW. L’adressage est simplifié en diminuant le nombre de transistors de huit à trois par couple de cellules. Il en résulte une réduction de la taille de 50%.

NEC et l'Université de Tohoku poursuivent le développement de circuits intégrés sur la base de la spintronique.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles