Nous suivre Industrie Techno

La Puce à cellules, nouvel outil pour le transfert des gènes

M. L. T.

Sujets relatifs :

, ,
- Le projet Biomis de l'antenne de Bretagne de l'ENS Cachan, en collaboration avec l'Inserm, est soutenu par ST Microelectronics.

Les puces à cellules sont des microsystèmes capables de manipuler et d'analyser de façon individualisée des cellules vivantes. Dans ce cadre s'inscrit le projet de l'équipe Biomis du CNRS, qui fait partie de l'antenne de Bretagne de l'ENS Cachan. Projet dans lequel sont aussi impliqués l'Inserm U522 et ST Microelectronics à l'initiative du Critt Santé Bretagne.

10 000 cellules en réseau

Une puce à cellules est constituée de microchambres (où sont rangées les cellules) dotées de microélectrodes (créant des champs électriques localisés qui permettent de manipuler les cellules) et reliées entre elles par un système microfluidique (pour entretenir ou modifier les cellules). « Notre puce est conçue pour pouvoir arranger en parallèle un très grand nombre de cellules grâce à un réseau multicouche d'électrodes, précise Bruno Le Pioufle, responsable de Biomis. Plus de 10 000 cellules individualisées sont ainsi mises en réseau. Le système microfluidique permet d'adresser ces cellules en culture par une molécule spécifique, par exemple un gène rapporteur ou un gène thérapeutique. À terme, le réseau d'électrodes devra permettre l'insertion du gène dans une cellule isolée, en déstabilisant localement sa membrane par électroporation. In fine, cette puce devrait identifier (par imagerie en fluorescence) et détruire (par un champ électrique) les cellules non transfectées. » Ce projet vise les laboratoires de transgenèse : les puces à cellules leur permettront d'augmenter le taux de transfert de gènes thérapeutiques. La puce s'appliquera à la recherche sur l'expression de gènes, afin de créer des modèles de pathologies et d'étudier la régulation des gènes. Il intéressera aussi les industriels de la santé, notamment pour la mise au point de thérapies du cancer. Un prototype commercialisable est prévu d'ici à deux ans.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0848

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Les besoins de l'humanité pour le stockage de données s'accélèrent depuis quelques années, au point que les[…]

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

[En images] Plongée dans le labo de DNA Script, la start-up française de synthèse enzymatique de l'ADN mise en lumière par le Covid-19

[En images] Plongée dans le labo de DNA Script, la start-up française de synthèse enzymatique de l'ADN mise en lumière par le Covid-19

De l’hydrogène produit par photosynthèse in vivo

De l’hydrogène produit par photosynthèse in vivo

Plus d'articles