Nous suivre Industrie Techno

Dossiers

La propulsion hybride, une piste pour réduire les émissions de CO2 des avions régionaux et des moyen-courriers

Xavier Boivinet
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La propulsion hybride, une piste pour réduire les émissions de CO2 des avions régionaux et des moyen-courriers

Six moteurs électriques Engineus de Safran, d'une puissance de 50kW chacun, équiperont l'EcoPulse, l'avion hybride d'Airbus.

© C. Sasso / Capa Pictures

Pour les avions régionaux et les moyen-courriers, mixer les propulsions électrique et thermique doit permettre de réduire les émissions de CO2. Une hybridation qui apporte aussi son lot de défis technologiques.

Depuis des années, l’électricité investit les fonctions non propulsives des avions. Elle franchit aujourd’hui le cap de la propulsion. Si des petits avions 100 % électriques volent déjà, tout le monde s’accorde à dire qu’un A 320 tout électrique est hors de portée. Mais des avions régionaux ou des moyen-courriers qui associent des moteurs thermiques et électriques pour réduire leur consommation de carburant sont en train de voir le jour. L’E-Fan X était le projet phare d’Airbus. Lancé en 2017, il a pris fin en avril 2020, sans qu’aucun prototype ne vole. EcoPulse, son « petit frère », devrait voler en 2022. Développé en partenariat avec Safran et Daher, l’hybride de six places a passé sa revue préliminaire de design en décembre 2020. Trois mois plus tard, le toulousain Aura Aero annonçait la mise en service en 2026 d’un avion régional de 19 places capable de parcourir 400 km en tout électrique, mais muni d’un turbo-générateur pour augmenter l’autonomie et constituer une réserve de sécurité. Enfin, l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (Onera) et ses partenaires réfléchissent depuis janvier 2020 à une feuille de route pour l’hybridation des avions régionaux et moyen-courriers dans le cadre du projet Imothep.

Réduire les émissions de CO2 de 5 à 10 % 

« L’hybridation a toute sa place dans la stratégie de décarbonation de l’aviation, affirme Karim Mokaddem, le responsable de l’électrification des solutions aéronautiques chez Airbus. C’est le moyen de pousser l’amélioration incrémentale des moteurs thermiques. » Notamment avec l’hybridation légère, où une part d’électrique aide les moteurs thermiques. « Cela se fera probablement, estime Philippe Novelli, le directeur propulsion aéronautique et environnement à l’Onera. L’hybridation plus poussée, avec une utilisation importante de moteurs électriques pour la propulsion, reste encore exploratoire. »

Jérémy Caussade, le président d’Aura Aero, imagine des missions avec son hybride régional pour lesquelles la diminution des émissions de CO2 serait de plus de 60 % par rapport à un avion conventionnel équivalent. Directeur général de la division Power chez Safran Electrical & Power, Hervé Blanc estime qu’une réduction de 80 % sur ce type d’avion est atteignable. Pour un moyen-courrier aussi, « mais avec des carburants durables ». Sans eux, la baisse espérée des émissions  serait plus faible. « Une hybridation légère permet de les réduire de 5 à 10 % », précise Karim Mokaddem. D’après les simulations sur tous types d’hybridation publiées dans la littérature, on ne peut pas envisager, sans ces carburants, de réductions supérieures à 20 % sur un moyen-courrier, note Philippe Novelli.

L’hybridation légère est l’option la plus en vue pour les moyen-courriers. Safran travaille sur des moteurs thermiques ultra-efficients dédiés à l’hybridation, assure Hervé Blanc. « Pour réduire leur consommation, les moteurs gagnent en taille et en inertie. Y intégrer un moteur électrique permet d’atteindre des couples instantanés suffisants pour accélérer le moteur thermique rapidement. » Pour les avions régionaux de 10 à 40 places, le tout électrique est, selon lui, aujourd’hui possible pour des missions de trente minutes à une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1043-1044

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous pouvons déjà réduire de 10 % les émissions de CO2 de chaque vol moyen-courrier », assure Sébastien Fabre DG de SITA for Aircraft

« Nous pouvons déjà réduire de 10 % les émissions de CO2 de chaque vol moyen-courrier », assure Sébastien Fabre DG de SITA for Aircraft

En rachetant la start-up Safety Line en juillet dernier, SITA, spécialiste des technologies de l'information pour le transport[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Trois projets d’avions légers verts présentés lors de la semaine de la mobilité aérienne légère verte et durable à Toulouse

Trois projets d’avions légers verts présentés lors de la semaine de la mobilité aérienne légère verte et durable à Toulouse

Plus d'articles