Nous suivre Industrie Techno

La programmation graphique s'adapte aux multicoeurs

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

, ,
La programmation graphique s'adapte aux multicoeurs

Avec LabView 8.5, deux tâches distinctes, représentées par deux diagrammes de programmation, s'exécutent en parallèle sur chacun des coeurs du processeur.

© D.R.

- La dernière version de LabView de National Instruments exploite au mieux les caractéristiques des microprocesseurs multicoeurs.

La course de vitesse des microprocesseurs marque le pas. L'augmentation de la puissance découle dorénavant de la multiplication des coeurs. Ce faisant, on améliore la performance sans augmenter la cadence d'horloge et donc la consommation du processeur. Pour l'instant, les microprocesseurs les plus courants comportent deux ou quatre coeurs. Mais Intel vise les 80 coeurs dans cinq ans ! Évidemment cela fait beaucoup. Nous n'en sommes pas encore là, mais il faut s'y préparer car même la présence de deux ou quatre coeurs change déjà la façon de programmer si l'on veut doper les performances d'exécution d'une application en distribuant les tâches entre les différents coeurs.

Pour exploiter pleinement la puissance des processeurs tournant en parallèle, les nouveaux logiciels doivent notamment gérer les problèmes de simultanéité. Le logiciel d'exploitation doit équilibrer la charge à travers les processeurs multiples. En fait, « disposer de plusieurs processeurs, c'est comme si un jongleur avait davantage de bras », observe John Pasquarette, directeur marketing logiciel chez National Instruments. Forcément, le jongleur serait plus rapide, mais à condition de savoir utiliser ses appendices surnuméraires !

Le temps d'exécution d'une application se raccourcit

C'est justement l'un des points forts de la nouvelle version de LabView, le logiciel de programmation graphique d'applications de test, d'acquisition de données et d'automatismes de National Instruments. LabView 8.5 divise automatiquement chaque application en plusieurs flots d'instructions et adapte l'application selon le nombre de coeurs disponibles. La programmation graphique par diagrammes et l'architecture parallèle de LabView facilitent cette distribution des tâches et le traitement de plusieurs flots d'instructions en parallèle. Mais pour assurer le déterminisme d'une fonction particulière, le programmateur peut assigner un code à un coeur de processeur spécifique afin d'assurer son traitement en temps réel.

Contrairement aux autres outils, les développeurs n'ont pas à mettre en oeuvre de nouvelles astuces de programmation pour assurer l'exécution parallèle de différents flots d'instructions. Au final, le temps d'exécution d'une application se raccourcit. Ainsi, une démonstration présentant la détection par traitement d'images d'une pièce parmi divers objets défilant sur un convoyeur est 1,8 fois plus rapide avec LabView 8.5 tournant sur un microprocesseur à double coeur.

Autre exemple, en combinant l'architecture multicoeur d'Intel et LabView, le fabricant de transmissions pour camion Eaton réalise, pour le test de ses produits, des analyses temps réels sur des PC qui peuvent être embarqués dans des véhicules et non plus sur des stations de travail.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0892

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RECTIFICATIF

RECTIFICATIF

Des roulements à billes lissesContrairement à ce que nous avions indiqué dans notre guide d'achat de février 2009, les billes de roulement E2, de la[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
INFORMATIQUE

INFORMATIQUE

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

Innover pour réduire les coûts

Innover pour réduire les coûts

Plus d'articles