Nous suivre Industrie Techno

La première Toyota à pile à combustible arrive

Jean-François Preveraud
La première Toyota à pile à combustible arrive

Un berline performante et non polluante

© DR

Toyota entend proposer des véhicules toujours plus éco-responsables et l’une de ses solutions réside dans la pile à combustible. Sa première berline ainsi équipée sera commercialisée dans moins d’un an avec des performances et une autonomie similaire à celles des véhicules thermiques actuels.

Toyota Motor vient de présenter au Japon la FCV-R, sa future berline fonctionnant avec une pile à combustible utilisant de l’hydrogène qu’il entend commercialiser d’ici un an, tant au Japon qu’aux Etats-Unis et en Europe. C’est la matérialisation d’un concept qu’il avait présenté pour la première fois au Salon de l’Automobile de Tokyo l’an dernier.

Depuis plus de 20 ans Toyota travaille sur des véhicules utilisant une pile à combustible (PAC). Il a développé pour cela FC Stack son propre système de PAC qui produit de l’électricité par réaction chimique entre de l’hydrogène stocké dans des réservoirs sous pression (700 bar) et l’oxygène de l’air. En roulant, une telle PAC n’émet que de la vapeur d’eau issue de la réaction entre l’hydrogène et l’oxygène. En 2002, Toyota a testé ce système à grande échelle en proposant un SUV à pile à combustible, le Toyota FCHV, dans le cadre d’opérations restreintes de location longue durée au Japon et aux États-Unis.

En effet, Toyota considère que l’hydrogène est un carburant alternatif particulièrement prometteur. On peut le produire à partir de sources multiples d’énergie primaire – notamment solaire et éolienne – et il est facile à stocker et à transporter. Une fois comprimé, il offre une densité d’énergie supérieure à celle des batteries.

Des performances équivalentes aux essences

Aujourd’hui la berline que va proposer Toyota utilise une pile à combustible de 100 kW (136 ch) qui lui permet d’afficher des performances comparables à celles d’une voiture à essence, tandis que le plein se fait en trois minutes environ et procure 700 km d'autonomie.

Dans un premier temps, les ventes se limiteront aux régions où l’infrastructure de ravitaillement en hydrogène est en développement. Le lancement aura lieu au Japon avant avril 2015 à un tarif proche de 7 millions de yens (50 000 €). Concernant l’Europe et les États-Unis, les préparatifs sont en cours pour assurer le lancement à l’été 2015.

Outre des applications pour des véhicules particuliers sans émissions nocives, le groupe Toyota entend promouvoir la PAC dans de nombreux autres domaines où il est déjà présent (chariots élévateurs, bus…) mais aussi comme source d’énergie à usage domestique.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.toyota.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des plates-formes aux concept cars, l'électrique s'impose

Des plates-formes aux concept cars, l'électrique s'impose

L’électrique a été la grande vedette du salon de Francfort, qui s’est tenu du 12 au 22 septembre.[…]

Classement des écoles d'ingénieurs, Seabubbles, auto... les meilleures innovations de la semaine

Classement des écoles d'ingénieurs, Seabubbles, auto... les meilleures innovations de la semaine

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Concept cars : au salon de Francfort, les constructeurs imaginent un futur électrique

Concept cars : au salon de Francfort, les constructeurs imaginent un futur électrique

Plus d'articles