Nous suivre Industrie Techno

Test d'une éolienne en mer visant à être la plus puissante du monde

Test d'une éolienne en mer visant à être la plus puissante du monde

L'Haliade-X utilisera un rotor à entraînement direct de type D, c’est-à-dire sans boîte de vitesse.

© GE Renewable Energy

L’éolienne offshore de 12 MW, la plus puissante du monde, s’installera sur le port de Rotterdam. GE Renewable Energy a annoncé mercredi 16 janvier la signature d’un accord avec la coentreprise Future Wind pour une installation du premier prototype de l'Haliade-X durant l’été 2019. La commercialisation n’est pas prévue avant 2021.

Avec un objectif de puissance de 12 MW, elle aspire à devenir l’éolienne en mer la plus puissante du monde. Mais le premier prototype de l’Haliade-X sera installé à terre, pour faciliter la phase de test, durant l’été 2019. A Maasvlakte 2 plus précisément, une extension du port de Rotterdam (Pays-Bas). Son concepteur, GE Renewable Energy, a annoncé mercredi 16 janvier 2019 la signature d’un accord avec Future Wind, une coentreprise entre le cabinet de conseil en énergie Pondera Development et le fabricant de fondations d’éoliennes offshores SIF Holding Netherlands.

L’accord prévoit cinq ans de test et quinze ans de service et maintenance. « La période initiale des opérations permettra à GE Renewable Energy de collecter les données nécessaires à l’obtention d’un « certificat de type », une étape essentielle avant la commercialisation du produit en 2021 », indique la société dans un document diffusé à l'occassion de la signature.

En se référant à des conditions de vent typiques en mer du Nord, GE Renewable Energy indique que l’Haliade-X produira 67 GWh chaque année : de quoi alimenter 16 000 foyers européens selon l’entreprise. Toujours selon GE, cela représente 45 % d’énergie en plus par rapport à n’importe quel modèle aujourd’hui disponible sur le marché.

Construites à Cherbourg par LM Wind Power, une filiale danoise de GE Renewable Energy, les trois pales de 107 mètres de long composeront un rotor de près de 220 mètres de diamètre. La nacelle sera assemblée à Saint-Nazaire. Le tout sera fixé en haut d’un mât s’élevant à 260 mètres au-dessus du niveau de la mer et construit à Séville (Espagne). Tous les composants seront transportés par bateau jusqu’à Rotterdam.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Une famille de nanomatériaux capable de produire, après auto-assemblage, une énergie photovoltaïque avec une grande[…]

Maisons à énergie positive, mémoire des smartphones, internet quantique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Maisons à énergie positive, mémoire des smartphones, internet quantique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

Gestion de l’eau : focus sur l'innovation

Gestion de l’eau : focus sur l'innovation

Plus d'articles