Nous suivre Industrie Techno

La plasturgie innove à l'Ouest

Industrie et  Technologies
Go Plast, le salon triennal de la plasturgie dans le Grand-Ouest, a fait le point sur les solutions innovantes pour la transformation des plastiques.


Le Grand Ouest est la deuxième région plasturgiste française en regroupant plus de 35 % des entreprises de ce secteur. Le salon triennal Go Plast, qui s'est tenu la semaine dernière à Angers (49), a permis à plus de 5 000 visiteurs de parcourir les stands des 350 exposants et de découvrir les innovations pour leur métier, qu'il s'agisse d'injection, d'extrusion ou autres pour des applications aussi variées que l'automobile, l'agroalimentaire, l'électroménager, l'informatique ou la téléphonie.

1) Machines de transformation

Arburg (www.arburg.com) présentait au salon sa presse à injecter Allrounder 920S de 5 000 kN de force de fermeture dotée d'un passage entre colonnes de 920x920 mm. Avec son unité d'injection spéciale, il est possible d'injecter jusqu'à 1 860 g de polystyrène par exemple (alors que la plus grosse presse Allrounder atteignait jusqu'alors 826 g de PS). Cette machine dispose des mêmes équipements que le reste de la gamme dont une technologie de vanne innovante assurant une grande reproductibilité et des cycles rapides.

Chez Epsi France (www.epsi-france.com), la nouveauté du salon était une gamme de presses verticales de 15 à 250 tonnes de force de fermeture à prix compétitifs. Cette gamme de machines à plateaux rotatifs convient à l'injection multimatière, de thermodurcissables, d'élastomères...

De son côté, Fanuc Roboshot France (www.fanucroboshot.eu) présentait sa nouvelle série Roboshot S2000iB. Cette presse à injecter tout électrique assure une grande précision sur tous les mouvements, une grande stabilité de plastification et une régulation des profils de pressions d'injection.

BMB (www.bmb-spa.com) propose également des presses à injecter électriques avec sa gamme eKW Full Electric, disponible de 100 à 350 tonnes de force de fermeture. La particularité de cette série : l'application de la force au centre du plateau porte-moule distribuée uniformément sur toute la surface du système, le rend adapté à l'utilisation de moules multi-empreintes.

2) Mesure/contrôle

Kistler (www.kistler.com) présentait au salon CoMo Injection, un moniteur de contrôle pour la production zéro défaut de pièces moulées par injection. Cet appareil tout en un comprend 4 ou 8 amplificateurs de charge, ainsi que l'intégralité de l'électronique et des logiciels requis pour la surveillance et l'analyse de la pression dans l'empreinte du moule. Un connecteur assure le raccordement des capteurs de pression et un second assure le branchement avec le système de surveillance. D'où une réduction du nombre de câbles. En outre, le branchement de robots ou de dispositifs de tri sur le CoMo Injection permet l'exclusion automatique des mauvaises pièces.

Konica Minolta (www.konicaminolta.eu) proposait plusieurs innovations dans le domaine de l'analyse des couleurs. Ainsi, l'appareil CM-2500c complète sa gamme de spectrocolorimètres portables. C'est un appareil de géométrie 45/0 qui combine maniabilité et haut degré de précision. Le logiciel SpectraMagic NX de contrôle de conformité couleur vise à améliorer au quotidien la gestion des données colorimétriques. Cet outil présente une grande facilité d'utilisation et incorpore des images numériques pour améliorer le "dialogue couleur" entre clients et fournisseurs. Enfin, l'entreprise commercialise désormais les logiciels de formulation de couleur Ciba Colibri en Europe.

Mitutoyo (www.mitutoyo.fr) présentait Quick Image, un système de mesure rapide en 2D par analyse d'image particulièrement adapté à l'inspection rapide et précise de pièces unitaires et en petites séries. Le principe consiste à capturer l'image de la pièce à mesurer avec une caméra CCD haute résolution et à en projeter les différences de niveaux et les profils sur l'écran avec précision et netteté.

La société Metris (www.metris.com) exposait son ModelMaker, dernier-né des scanners laser portables. Affranchi d'un boîtier externe, cet appareil se connecte directement sur le port Ethernet et son logiciel ESP2 permet une acquisition simultanée de pièces brillantes et sombres. Cet outil est surtout adapté à l'inspection et la rétro-conception. Par ailleurs, Metris annonce avoir intégré sur un robot le système K-Scan. Par rapport à un contrôle avec une machine de mesure traditionnelle, ce système permet de diviser par 2 voire 4 le temps de mesure en ligne.

Chez OGP France (www.ogpfrance.com), le SmartScope CNC250 5 axes multicapteurs avec palpeur "plume" sans pression (< 10 mg) est doté d'un mécanisme déployable et rétractable pour protéger le stylet pendant les déplacements. Le diamètre de bille du stylet peut descendre jusqu'à une valeur de 9,1 mm. Le logiciel MeasureMind gère automatiquement les 3 axes X, Y et Z et les deux axes rotatifs mesurant. Un laser TTL est inclus dans l'optique pour permettre d'effectuer du scanning 3D de formes évolutives en Z.

Tool-Temp AG (www.tool-temp.ch) propose un contrôleur de débit intégré à un thermorégulateur capable de travailler avec tous les types de fluides, à toutes les températures et avec tous les modes de fonctionnement de pompe. Directement intégré dans l'électronique du thermorégulateur (et non sous forme de module séparé), le contrôle de débit ne nécessite aucun réglage complémentaire de la part de l'utilisateur. Il fonctionne avec tous les types de fluide (l'eau, l'huile, le polyglycole...) et le degré de viscosité du fluide n'a aucune influence sur son fonctionnement. En outre, le contrôle de débit supporte des températures jusqu'à 400 °C.

Watlow (www.watlow.fr) lançait par ailleurs la boucle de régulation thermique intégrée EZ-Zone ST. Il s'agit du premier produit à intégrer des fonctionnalités de régulation de température et de la puissance, d'arrêt d'urgence et d'interruption de l'alimentation dans un boîtier unique. Il regroupe un régulateur de température PID pré-connecté à un relais statique de forte intensité. A noter aussi la possibilité d'ajouter un dissipateur thermique, un contrôleur de courant, un limiteur de sur/sous température, un contacteur/sectionneur et des fonctionnalités de communication numérique.

3) Logiciels

Chez Cadflow (www.cadflow.fr), qui distribue les logiciels de Simcon, il était question de la version 7.6 de Cadmould qui permet une meilleure détection des lignes de soudure et une accélération du temps de calcul thermique par la parallélisation de la préparation du calcul. La version 4.6 de 3D Sigma permet quant à elle de poursuivre la simulation des élastomères jusqu'au retrait et la déformation de la pièce. De plus, il est possible d'obtenir la déformation du moule ou des inserts sous les effets de la température ou de la pression. Ces logiciels sont facilement connectables à d'autres outils informatiques (calcul de structure, analyse statistique, réalité virtuelle), ce qui permet de prolonger la chaîne numérique.

Simpoe (www.simpoe.com) annonce de son côté la disponibilité de la nouvelle version de son logiciel de simulation d'injection plastique Simpoe-Mold. Il inclut maintenant en standard le modeleur géométrique puissant de SolidWorks et permet de réduire encore les coûts et temps de développement de nouveaux produits. La version 2007 du logiciel lit les fichiers modèles CAO dans les formats natifs Acis et Parasolid, ainsi que les formats d'importation les plus couramment utilisés (IGES, STEP...). Dans le cas d'une modification de pièce, le logiciel permet d'évaluer dynamiquement l'impact du changement sur le processus de fabrication. De nouveaux algorithmes d'accélération du solveur sont également inclus, réduisant jusqu'à 10 fois les temps de calcul.

Vero International Software (www.vero-software.fr) continue de faire évoluer sa gamme de logiciels de CFAO de la série Visi. Ainsi la société propose un produit de simulation d'injection "d'entrée de gamme" directement intégré à Visi-Mould et totalement évolutif vers la version complète Visi-Flow. L'entreprise annonçait également une avancée importante de Visi-Progress en prise directe avec le quotidien des outilleurs et qui va permettre aux professionnels de passer en 3D dès la phase d'avant-projet.

4) Equipements périphériques

La société Albro Technologies (www.albro.fr) proposait deux nouveaux broyeurs. La série Rapid 300-400-500 de broyeurs "à cœur ouvert" a été conçue pour améliorer la productivité et réduire les coûts. Ses broyeurs Moditec se caractérisent quant à eux par leur système de détection de métaux intégré dans la chambre de coupe. Ce système permet une économie importante en coût de réparation.

Fabricant de machines de rechargement laser pour la réparation des moules, Alpha Laser (www.alphalaser.de) a conçu le modèle ALM 200 mobilepour les grands moules. Cet appareil peut être utilisé sans installation supplémentaire : un refroidissement externe est superflu. Au niveau de la commande de l'appareil, le bras du laser est tourné sur l'outil et la partie à réparer est visée au moyen d'un microscope binoculaire.

Dans le domaine du nettoyage, Fisa (www.fisa.com) propose la machine compacte CR200 à ultrasons. Cet appareil assure le nettoyage avec des lessives aqueuses et le rinçage en un seul module. Il s'agit d'une méthode de nettoyage non abrasive adaptée à de nombreux matériaux et à diverses géométries de pièces ou d'outillages.

Hasco (www.hasco.com) a conçu un système d'obturateur électromagnétique à aiguille, le Z1081, qui convient à toutes les applications où les huiles et lubrifiants dans le moule peuvent poser un problème. Ce système permet un branchement propre sur des presses électriques par exemple et convient aussi bien au secteur médical qu'à l'emballage agroalimentaire. Par ailleurs, la société étend sa famille d'appareils de régulation avec les régulateurs multizones Z1230. Le régulateur de base consiste en une armoire de contrôle robuste montée sur roulettes et est conçu pour la régulation des systèmes de canaux chauffants pour moules à empreintes multiples.

Enfin, Watlow (www.watlow.fr) proposait au salon de nouvelles résistances chauffantes plasma dénommées ThermaSleeve pour buses d'injection. Ces équipements se caractérisent par leur étanchéité et leur montage et démontage aisé et rapide. Un système de clé permet en effet un desserrage rapide de la résistance sans risque de casser l'outillage.

Michel Le Toullec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une peinture plus blanche que blanche pour refroidir les surfaces

Fil d'Intelligence Technologique

Une peinture plus blanche que blanche pour refroidir les surfaces

Des chercheurs américains et chinois ont développé la peinture la plus blanche connue. Ils ont publié leurs travaux[…]

28/10/2020 | Peinture
Avec Total et Lanzatech, L’Oréal produit un flacon en plastique à partir de rejets industriels

Avec Total et Lanzatech, L’Oréal produit un flacon en plastique à partir de rejets industriels

Une nouvelle membrane pour l’adsorption et le stockage de gaz

Fil d'Intelligence Technologique

Une nouvelle membrane pour l’adsorption et le stockage de gaz

Lactips pose la première pierre de son usine de bioplastiques à base de lait

Lactips pose la première pierre de son usine de bioplastiques à base de lait

Plus d'articles