Nous suivre Industrie Techno

La pilule du futur sera une puce contraceptive... télécommandée !

Philippe Passebon

Mis à jour le 13/07/2014 à 07h55

1 commentaire

1 commentaire

- 10/07/2014 23h:01

Quelle horreur ! l'intelligence au service de l'asservissement humain et non au service de la liberté. "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" : Rabelais, reviens !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

La pilule du futur sera une puce contraceptive... télécommandée !

Microchips développe une puce contraceptive

© Microchips

L'implant contraceptif du futur sera contrôlable en temps réel. Sortie prévue demain, en 2018.

Dans le combat pour le contrôle total de leur contraception par les femmes, les scientifiques n’ont pas encore dit leur dernier mot. Microchips, une entreprise issue du Massachussets Institute of Technology (MIT) travaille sur une puce contraceptive télécommandée à distance. Implantée sous la peau du bras, de la fesse ou du ventre, la nouvelle puce carrée de 4 cm² fonctionne sur le même mode que les contraceptifs implantés. Un petit réservoir délivre quotidiennement 30 microgrammes de lévonorgestrel, un progestif utilisé dans les types de contraception classiques. L’originalité de la puce repose sur la possibilité qu’elle ouvre d’utiliser une télécommande on/off permettant de l’activer ou de la désactiver quand on le souhaite.  

Plus précisément, la puce est dotée d’un réseau de réservoirs de 1,5 cm de large, dotés d’un joint hermétique de titane et de platine. La puce envoie alors régulièrement un petit courant électrique qui fait fondre les joint, au fur et à mesure des besoins pour que les doses nécessaires soient libérées. Elle peut ainsi fonctionner pendant 16 ans. Selon les déclarations sur la BBC du Dr Robert Farra du MIT, l’activation ou la désactivation de la puce devrait être fait à proximité de la peau, pour en sécuriser l’usage. La puce devrait être également équipée d’un système de cryptage sécurisé.

Financée par la fondation Bill & Melinda Gates, les travaux de mise au point de la puce effectués par Microchips pourraient déboucher sur une commercialisation en 2018, tandis que des essais précliniques pourraient commencer dès l’année prochaine.

La puce contraceptive de Microchips décortiquée :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Orsay Physics et le Cimap lancent Ciclop, un laboratoire pour affiner l'imagerie à l'échelle du nanomètre

Orsay Physics et le Cimap lancent Ciclop, un laboratoire pour affiner l'imagerie à l'échelle du nanomètre

L'entreprise Orsay Physics et le Centre de recherche sur les ions, les matériaux et la photonique (Cimap) ont annoncé le 6 juillet[…]

09/07/2020 | RechercheOptique
Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Plastronique, l'électronique en trois dimensions

Avis d'expert

Plastronique, l'électronique en trois dimensions

Plus d'articles