Nous suivre Industrie Techno

La palette de solutions s'enrichit

GUIDE RÉALISÉ PAR THIERRY MAHÉ
- La technologie, la qualification, des règles très précises de conception des locaux, une réglementation qui se durcit... Tout concourt à contenir le fléau industriel numéro un.

L'incendie est de loin la première cause d'indemnisation des entreprises par leurs assurances, loin devant les vols et les dégradations. Aussi, les dégâts liés au feu suscitent-ils un durcissement des règles et un éventail élargi de solutions techniques.

Quelles sont les principales fonctions d'un système de protection contre l'incendie ? D'abord, détecter au plus tôt le départ de feu. Ensuite, viennent les mesures d'urgence : lancer l'alerte et faciliter l'évacuation des personnes. En déverrouillant les issues et en balisant le chemin par des éclairages de sécurité. Puis, viennent des moyens spécifiques visant à actionner les portes coupe-feu, ouvrir les volets de désenfumage, mettre à l'arrêt des équipements techniques... et activer les organes d'extinction automatique. Enfin, il convient de visualiser ces actions de façon centralisée, pour étayer la prise de décision.

Un paradoxe éprouvé

Les dispositions réglementaires d'équipement contre le feu, fort complexes, sont consignées dans la norme NF 61-931 relative aux systèmes de sécurité incendie. Elle fixe le niveau des équipements techniques en fonction des catégories de niveaux d'accès (de A à E) - les plus sécurisés sont les établissements recevant du public (ERP) - et détermine les règles générales de conception.

Nombre d'industries sont soumises à des normes et directives particulières. Pour ces aspects, on se référera utilement à la lettre d'information du Groupement des fabricants installateurs de matériels coupe-feu et d'évacuation des fumées (GIF). Mais la technologie n'est rien sans un personnel vigilant et formé. Et un organisme comme le CNPP délivre des formations supérieures qualifiantes en ce domaine. Si un départ de feu est toujours possible, son extension dramatique est rarement le fait du hasard. L'action préventive prend ici une énorme importance. C'est un paradoxe éprouvé : plus grand est le risque et mieux l'on s'en prémunit. En 2002, en France, les entreprises de mécanique générale ont connu trois fois plus d'incendies industriels que celles de la chimie et des plastiques, pourtant par nature les plus exposées.

POUR EN SAVOIR PLUS

- Expoprotection/Feu, à Paris, du 2 au 5 novembre 2004. Reed Exhibitions (http://www.expos-protection.com/). - APS (Alarme - Protection -Sécurité), à Paris, du 27 au 29 septembre 2005. Reed Exhibitions (http://www.expos-protection.com/).

SOMMAIRE

P. 84 Prévention- détection P. 86 Contrôle centralisé P. 87 Extinction automatique

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0861

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pk 20-25 spéciaux de Fiora

Pk 20-25 spéciaux de Fiora

Lancement en 2005 Point fort : pour des charges lourdes et/ou volumineuses- Dérivés des préparateurs de commandes standards Pk20 et Pk25, les modèles[…]

Les OPUS de BT

Les OPUS de BT

Tempo d'Atlet

Tempo d'Atlet

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

Plus d'articles