Nous suivre Industrie Techno

LA NOUVELLE RÉVOLUTION DE LA CAO

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

, ,
LA NOUVELLE RÉVOLUTION DE LA CAO

- Le concepteur doit dessiner le trou de montage dans ce sous-ensemble. Avec la nouvelle approche, il suffit de saisir un des trous dans la bibliothèque et le modèle de la pièce est mis à jour en respectant les contraintes géométriques. Si le modèle est importé d'un autre système de CAO ou construit sans contrainte, la méthode assure les arcs de tangentes, l'alignement des trous...

© D.R.

- Siemens PLM Software propose une approche de modélisation qui se passe de l'historique et accélère sensiblement le temps de conception.

Attendu depuis des lustres, le nouveau big bang de la CAO (conception assistée par ordinateur) arrive sous le nom de Synchronous Technology. Depuis une vingtaine d'années, les principaux éditeurs ont constamment fait évoluer les versions de leurs logiciels. Mais ils sont tous restés dans le cadre de technologies mises au point dans les années 80, à savoir la modélisation paramétrique, avec ou sans contraintes, développée séquentiellement dans une architecture basée sur l'historique. Dévoilée par Siemens PLM Software à la Foire de Hanovre 2008, la nouvelle approche prend en compte le modèle numérique du produit à développer et promet une amélioration sensible du temps de conception.

Selon les spécialistes de l'éditeur, l'élimination des contraintes de l'historique, permettra aux concepteurs de travailler jusqu'à... 100 fois plus vite ! Voire plus. Découverte dans les cartons d'UGS lors de l'audit qui a précédé le rachat de ce dernier par Siemens, elle associe les avantages de la modélisation à des contraintes techniques avec la modélisation directe.

Une liberté totale est donnée aux ingénieurs

« Cette approche est une révolution », confirme, après avoir testé la solution, Jack Beeckman, le responsable PLM (gestion du cycle de vie du produit) chez Liebert Corporation, une division d'Emerson Electric. « En autorisant la modélisation instantanée, elle donne aux ingénieurs une liberté totale et leur permet de se concentrer sur ce qu'ils veulent modéliser et non pas sur la façon d'effectuer leurs modélisations. »

Quels sont donc les secrets de cette approche miracle ? « Bien que la technologie de conception 3D ait fait des progrès importants depuis sa création, les concepteurs n'ont jamais pu créer de caractéristiques géométriques constantes sans être obligés de perdre du temps à recalculer les modèles à partir de l'historique de construction », répond Chuck Grindstaff, directeur général adjoint chargé des produits chez Siemens PLM Software. À ses yeux, les différentes techniques existantes ont des inconvénients qui pénalisent la rapidité et la facilité de conception. La modélisation paramétrique applique en série les règles à la géométrie, ce qui permet d'automatiser les modifications planifiées mais pas les modifications imprévues. La modélisation sans historique permet de se concentrer librement sur la géométrie, mais sacrifie l'intelligence et l'intention de conception. La modification directe réduit, elle, au minimum la nécessité de comprendre un historique complexe, mais ne tient pas compte des caractéristiques géométriques. En revanche, selon Chuck Grindstaff, « la Synchronous Technology utilise le meilleur de ces méthodes en appliquant la technique appropriée au travail à accomplir. Ce qui explique les gains de productivité ».

Un modeleur 3D aussi simple qu'un outil 2D

Même verdict pour Ken Versprille, directeur des études sur le PLM au cabinet américain CPDA qui a passé au peigne fin la nouvelle solution sur plusieurs cas concrets. « La capacité à reconnaître les caractéristiques géométriques existantes et à localiser les dépendances en temps réel permet à cette approche de résoudre les modifications apportées au modèle », remarque le spécialiste. Le tout sans avoir à exécuter à nouveau la totalité de l'historique de construction à partir du point de modification. « En fonction de la complexité du modèle et de la position plus ou moins lointaine de ce point dans l'historique, l'utilisateur obtiendra des gains de performance specta-culaires », affirme le spécialiste américain.

Modification rapide des conceptions, meilleure réutilisation des données multi-CAO... C'est en fait une nouvelle façon de travailler que propose cette technologie qui simplifie la conception sur ordinateur. Le nouveau paradigme d'interaction fusionne les environnements 2D et 3D, qui étaient historiquement indépendants, pour donner naissance à un modeleur 3D aussi simple à utiliser qu'un outil 2D. Les outils de conception deviennent du coup suffisamment simples à apprendre et à utiliser pour autoriser un usage occasionnel, ce qui facilite leur emploi en aval par les bureaux des méthodes et les ateliers...

L'innovation, qui a engendré le dépôt de dix demandes de brevets, sera mise en oeuvre dans les prochaines versions de Solid Edge et NX sous la forme d'une couche applicative propriétaire basée sur les logiciels D-Cubed et Parasolid de Siemens PLM Software. Et cela dès ce mois de mai 2008. Avis aux amateurs...

Les grandes étapes de la CAO

1963 > Naissance de la conception 2D1970 > La conception 3D filaire1975 > La conception 3D surfacique1980 > La conception 3D solide1985 > La modélisation paramétrique2008 > Synchronous technology ou modélisation instantanée

LA TECHNOLOGIE DE SIEMENS PLM SOFTWARE BOUSCULE L'ORDRE ÉTABLI !

Selon Ken Versprille, le directeur des études sur le PLM de Collaborative Product Development Associates, la Synchronous Technology apporte : > Une réduction des délais de commercialisation > Une capacité accrue à faire face aux modifications imprévues des produits > Une amélioration sensible du fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement > Une capacité accrue à explorer rapidement des alternatives de conception > Une augmentation du taux de réutilisation des conceptions existantes > Une meilleure réactivité aux fluctuations du marché, en réagissant le plus tard possible dans le cycle de développement

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0900

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le papier électronique prend des couleurs

Le papier électronique prend des couleurs

Fujitsu introduit le premier terminal mobile équipé d'un écran ePaper en couleurs.Le papier électronique (ePaper), utilisé notamment sur les terminaux[…]

01/04/2009 | AFFICHAGEInnovations
Quand l'environnement stimule l'innovation

Quand l'environnement stimule l'innovation

ENVIRONNEMENT

Focus

ENVIRONNEMENT

La chimie en quête de solutions moins énergivores

La chimie en quête de solutions moins énergivores

Plus d'articles