Nous suivre Industrie Techno

La norme écoconception, un guide pour les PME

THIBAUT DE JAEGHER tdejaegher@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
La norme PR NF E 01-005 propose une méthode pragmatique adaptée aux PMI de la mécanique pour mettre en oeuvre des démarches d'écoconception. À l'heure où les demandes des clients et donneurs d'ordres se font de plus en plus précises, elle permet de définir clairement les priorités en matière de conception de produit.

La norme en 4 points

1

Elle propose une méthodologie qui prouve l'engagement dans une démarche d'écoconception de produit.

2

Elle fournit des connaissances et des outils pour y parvenir.

3

Elle ne fixe pas d'objectifs quantifiés mais guide l'entreprise vers la recherche d'indicateurs pertinents correspondant à son contexte industriel.

4

Elle est basée sur l'apprentissage et sur l'amélioration continue et est aisément intégrable au processus de conception de l'entreprise.

A QUOI ÇA ENGAGE ?

L'écoconception est une démarche volontaire.

Elle s'applique à tout projet de reconception de produit et par toute entreprise qui conçoit des produits mécaniques ou mécatroniques.

Pour faire valoir sa démarche, l'entreprise doit apporter des éléments concrets.

Ils sont décrits précisément dans la norme et élaborés au fur et à mesure de l'avancement du projet. On trouve un questionnaire et un algorithme visant à définir le profil environnemental du produit ou encore des listes de voies d'améliorations possibles ou d'outils pouvant être mis en oeuvre.

La certification par un tiers n'est pas obligatoire puisque la démarche est volontaire. Le Cetim propose, aux entreprises qui le souhaitent, de faire vérifier leur démarche par un spécialiste et délivre une attestation de conformité « Cetim-Environnement ».

EST-CE LONG À METTRE EN OEUVRE ?

La mise en oeuvre est fonction de la durée du projet de l'entreprise, puisque la démarche se déroule parallèlement aux étapes du processus de conception. Elle est aussi fonction de la complexité du produit à reconcevoir.

La mise en oeuvre se fait généralement en deux temps. Un projet pilote sert d'abord à découvrir la méthode et à évaluer son potentiel. À l'issue de cette première expérience, l'entreprise fait un bilan des connaissances acquises et peut formaliser la démarche dans son processus de conception.

En général, il faut compter de quelques semaines à quelques mois pour un premier projet pilote. La durée totale dépend des attentes du marché, de la pression réglementaire, de la période d'appropriation par l'entreprise, de son propre mode de fonctionnement ; en sachant que l'apprentissage et l'acquisition des outils se font ensuite dans le cadre de l'amélioration continue.

L'AVIS DE L'EXPERT

FRANZ BARNABÉ INGÉNIEUR EN CHARGE DE L'INTÉGRATION DE L'ENVIRONNEMENT DANS LA CONCEPTION DES PRODUITS, AU CETIM

« La norme propose une méthode pragmatique. Elle permet aux PME de structurer une approche en tenant compte de leurs contraintes réglementaires, de leur outil et de leur marché pour définir les axes à mettre en oeuvre. Elle utilise le langage des bureaux d'études assurant ainsi une appropriation plus simple et rapide. »

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Le nombre de jours d'assistance varie selon le niveau de remise en cause de la conception et le niveau technique attendu. On distingue la partie liée à l'intégration des aspects « environnement », réalisable par une personne ayant des connaissances dans le domaine de l'écoconception, des aspects liés à la recherche et à la mise en oeuvre de solutions techniques.

Dans tous les cas, il faut compter 5 à 10 jours pour un projet pilote, pour la partie écoconception et mise en place de la norme. Le coût de l'expertise est fonction du besoin de l'entreprise.

La vérification en vue de la délivrance d'une attestation par le Cetim nécessite une journée d'audit supplémentaire pour une entreprise qui aurait mené son projet de manière autonome.

Plusieurs financements existent pour ceux qui désirent expérimenter la méthode avec un expert extérieur. Ils couvrent jusqu'à 70 % du montant total de la prestation. Il faut s'informer auprès d'Oséo, de l'Ademe ou du Cetim.

PAR OÙ COMMENCER ?

Avant de se lancer, il faut d'abord identifier les enjeux pour l'entreprise. En effet, une des conditions de réussite réside dans la motivation de la direction et des équipes à s'engager dans une démarche qui peut remettre en cause les priorités de l'entreprise. Cela ne peut fonctionner que si le marché est prêt et que l'entreprise a bien cerné ses attentes.

La deuxième étape consistera à sensibiliser un groupe de collaborateurs à ces enjeux. Cela peut se faire autour d'un projet pilote qui va leur permettre de mettre leurs connaissances « métier » au service de la démarche de l'entreprise. La norme est faite pour faciliter cette approche par projet.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0919

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

PFW Aerospace allège l'A 350 XWB

PFW Aerospace allège l'A 350 XWB

Pour réduire la consommation des avions, il faut limiter leur poids. La substitution de certaines pièces métalliques par des polymères aussi[…]

Faites de l'or avec les données

Faites de l'or avec les données

ISO 50 001 : pilotez vos performances énergétiques

ISO 50 001 : pilotez vos performances énergétiques

Virbac passe à la désinfection aérienne

Virbac passe à la désinfection aérienne

Plus d'articles