Nous suivre Industrie Techno

La Nasa veut protéger la planète des astéroïdes

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La Nasa veut protéger la planète des astéroïdes

Un astronaute recueillant des échantillons sur un astéroïde capturé et déplacé vers une orbite stable.

© Nasa

L'agence spatiale américaine s'efforce de tirer les leçons du choc que fut l'explosion spectaculaire d'un astéroïde au-dessus d'une ville russe il y a un an. Pour éviter qu'un événement de plus grande envergure ne se révèle tragique, elle renforce son système de détection et envisage des méthodes de capture pour mieux étudier ces objets spatiaux.

La Nasa contribue largement au mouvement général de repérage d'astéroïdes au sein de la communauté astronomique internationale, qui a découvert 10 173 objets proches de la Terre (near-Earth objects, ou NEO) jusqu'à maintenant. En plus de ces efforts, elle poursuit désormais un programme de recherche appelé "Asteroid Grand Challenge", axé sur des technologies permettant d'aller plus loin, en détectant les menaces posées par certains astéroïdes pour les populations humaines sur Terre.

Cela fait suite à l'explosion très impressionnante, plus puissante que celle d'une bombe atomique, d'un petit astéroïde (environ 20 m de diamètre) au dessus de la ville de Tcheliabinsk, en Russie, le 15 février 2013, qui a rappelé au monde le danger posé par les "NEO". Et parce que la détection en elle-même ne suffit pas, l'agence spatiale américaine développe également une mission de redirection d'astéroïdes, baptisée ARM (Asteroid Redirect Mission), qui comme son nom l'indique aura pour but de capturer et de rediriger un astéroïde vers une orbite sans danger autour de la Lune à des fins d'exploration futures.

La mission ARM sera basée sur les technologies nécessaires à l'exploration spatiale et qui rentrent dans le cadre de l'objectif de l'agence d'envoyer des astronautes sur Mars d'ici à 2030. Cela inclut entre autres le futur véhicule spatial Orion, le lanceur SLS (Space Launch System), et la technologie de propulsion électrique solaire (Solar Electric Propulsion).

La Nasa étudie deux concepts de capture par des robots. Le premier concerne des astéroïdes de petite taille, de 12 m de diamètre au maximum. Le second implique d'arracher un morceau d'un plus gros astéroïde et de le rediriger. Dans les deux cas, des astronautes iraient ensuite l'étudier à bord d'un véhicule Orion.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Autour de la start-up Prométhée, qui travaille sur une plateforme de traitement des données d’observation de la Terre, 7[…]

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Exclusif

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Altrnativ.radio traque le ciel et l'espace

Altrnativ.radio traque le ciel et l'espace

Plus d'articles